Système de santé en Inde: des soins médicaux pour plus d'un demi-milliard de personnes

Le système de santé en Inde est une voie complexe et difficile. Mais sans aucun doute, plein d'espoir.

Nous faisons référence à la réforme du système de santé en Inde, qui est finalement consacrée à un modèle de soins plus inclusif et attentif pour les segments les plus faibles de la société. Cependant, un pas en arrière est nécessaire à ce stade: en fait, le point est 'citoyenneté'.

Ceci est lié à un examen impressionnant du système national de santé en Inde. Loi sur la citoyenneté, la Loi sur la citoyenneté de 1955, a subi un amendement controversé mais intéressant l'année dernière. Ses effets permettent aujourd'hui un chemin qui aide les migrants de six groupes de minorités religieuses de trois pays voisins à devenir des citoyens indiens.

Les musulmans ne sont pas inclus parmi eux, et si vous avez lu des rapports de manifestations dans les journaux, en particulier dans les États du nord, ils sont liés à ce type de choix.

Parallèlement à la réforme, le gouvernement a proposé la création d'un Registre national de la population (Radio Nationale Publique) qui comprend tout être humain à l'intérieur des frontières nationales, qu'il soit citoyen ou non.

L'intention était probablement louable: réduire le nombre d'immigrants illégaux dans la région en régularisant leur statut de citoyens d'une part, et enregistrer les non-citoyens afin d'établir des mesures adéquates contre eux.

L'effet, cependant, a été plutôt catastrophique: dans une nation où 23 langues principales et environ 2000 XNUMX dialectes sont parlés, d'innombrables ont été les habitants qui ont décliné leur généralité d'une manière différente de celle requise par les documents rédigés en hindi, la langue officielle.

Les implications se sont révélées à la fois civiles et liées à la santé: les personnes qui sont tombées sur cette «rupture» de leur propre statut risquent les centres de détention (en tant qu'Indiens «non certifiés», bien que souvent absolument «originaux»), d'autre part, le risque est une forte réduction de l'accès aux soins médicaux publics.

Nous parlons d'au moins 19 millions de personnes, pas de cas sporadiques et isolés. Surtout, il faut ajouter, les analphabètes et les pauvres, parfois les migrants et parfois non. Le gouvernement indien essaie de résoudre le problème. Il est nécessaire de se réjouir des améliorations qui peuvent être prévues pour 2020.

Dans tout cela, des implications positives existent déjà dans le système de santé en Inde, également dans ce cas avec des voies qui peuvent surprendre un observateur occidental.

Comme nous l'avons mentionné, l'intention de cette réforme, d'abord sanitaire et donc de santé de masse, était décidément louable: celle d'étendre indirectement la formule du régime national d'assurance maladie aux classes pauvres. Donc pour étendre le nombre net de couverture médicale de base contre les maladies les plus graves et les plus répandues.

Une réforme qui touchera environ un demi-milliard de personnes contre une population totale de 1.3 milliard d'êtres humains, et l'ouverture prévue de 150 XNUMX centres médicaux et cliniques dans un peu à travers le pays.

Système de santé en Inde, l'épineuse question des castes

Les barrières culturelles et sociales historiques du pays, liées au système des castes, ont constitué un obstacle à cette voie vertueuse (qui a eu sa véritable genèse vers 2007-2008).

Bien que l'interdiction officielle de la discrimination fondée sur la caste ait maintenant 72 ans, il est indéniable que, surtout dans les zones moins urbanisées, cette forme de classification sociale est toujours répandue. Cela a sérieusement entravé, les problèmes bureaucratiques susmentionnés, la diffusion des informations fournies par les agents du gouvernement aux citoyens appartenant aux castes inférieures n'étaient pas suffisantes.

Cependant, une incitation économique récemment introduite a incité de nombreux agents à interagir avec des personnes de toutes catégories et à les encourager à rejoindre le système de santé en Inde.

En bref, l'Inde au cours des derniers mois semble être confrontée à une réforme des droits civiques également dans le domaine de la santé en faisant deux pas en avant et un en arrière, mais dans la bonne direction. Il sera très intéressant d'observer combien et quelles mesures seront prises dans ce nouveau-né 2020.

 

AUTRES ARTICLES INTÉRESSANTS

 

Le développement des ambulances en Inde: rencontrez l'expertise lors de la convention sur les urgences médicales Spencer à New Delhi

 

INDE - Deux ambulances soutiendront désormais la flotte du commissariat de police de Bidhannagar

 

 

INDE: l'hôpital de Nalanda a été inondé à cause des fortes pluies. Poissons et insectes parmi les lits, mais le vrai souci est pour les serpents.

 

 

Les commentaires sont fermés.