Vertige positionnel paroxystique (VPPB), qu'est-ce que c'est ?

Le vertige positionnel paroxystique (également appelé canalolithiase ou cupolithiase) est le type de vertige le plus courant et touche particulièrement les personnes de plus de 60 ans

Ce type de vertige se manifeste par des symptômes tels que des nausées, des vomissements, des difficultés de concentration et des vertiges soudains très forts.

Quelles sont les causes du vertige positionnel paroxystique (VPPB) ?

Dans la majorité des cas, il n'est pas possible d'identifier la cause de l'affection, mais son apparition est très souvent liée à un traumatisme : une chute, un fender-bender, une collision lors d'une activité sportive.

Les symptômes sont déclenchés par le détachement de petits cailloux, cristaux de calcium (otolithes), dans l'oreille interne et leur flottement dans les canaux semi-circulaires, structures situées à l'arrière du vestibule.

Cela amplifie le signal de positionnement de la tête, déclenchant finalement le vertige.

Comment traite-t-on le vertige positionnel paroxystique ?

Le risque est que la crise de vertige provoque une chute et un accident domestique.

Cependant, contrairement à ce qui arrive souvent, le mouvement est la physiothérapie naturelle des organes de l'équilibre.

Dans la mesure du possible, le mouvement facilite la récupération fonctionnelle.

Même en phase aiguë, les manœuvres vestibulaires permettent de repositionner les otolithes et de résoudre la crise.

Lire aussi:

Pédiatrie, nouvelle technique d'ablation de la tachycardie au Bambino Gesù à Rome

L'émergence du HRS – Surf Life Rescue : sauvetage aquatique et sécurité

La source:

Humanitas

Vous pourriez aussi aimer