Covid en Allemagne, ministre de la Santé : "D'ici la fin de l'hiver, les Allemands vaccinés, guéris ou morts"

Covid en Allemagne, en Saxe « la situation sanitaire est si mauvaise qu'il y a un risque de devoir recourir au triage dans le service »

Allemagne : "D'ici la fin de l'hiver, presque tous les Allemands seront vaccinés contre le Covid, guéris ou morts"

Le ministre allemand de la Santé Jens Spahn a lancé un appel dramatique aux citoyens lors d'une conférence de presse à Berlin pour qu'ils se fassent vacciner contre le Covid-19.

Le responsable du gouvernement a ajouté : « Ceci avec la variante delta est très probable. Il est très probable que des personnes non vaccinées contractent le coronavirus.

Au sujet de la dose de rappel prévue pour de nombreux Allemands vaccinés avec Biontech-Pzifer, Spahn a rassuré ses compatriotes : "Moderna", a-t-il dit, "est un bon vaccin sûr et très efficace".

Le ministre allemand de la Santé a ensuite annoncé que l'Allemagne disposerait de 2.4 millions de doses du vaccin Biontech-Pfizer pour les enfants âgés de 5 à 11 ans à compter du 20 décembre, précisant que l'autorisation de l'EMEA arriverait cette semaine.

Cependant, Jakob Maske a appelé au calme.

Le président de l'association des pédiatres a demandé aux médecins et aux parents d'attendre que la commission indépendante Stiko prenne sa décision.

Covid, des nouvelles de plus en plus alarmantes de Saxe (Allemagne)

Selon le président de la chambre régionale des médecins, Erik Bodendieck, "la situation sanitaire est si grave qu'il y a un risque de devoir recourir au triage dans le service".

Bodendieck a ajouté que "si cela ne change pas, nous devrons réfléchir à qui devrait être traité et qui ne devrait pas".

Entre-temps, l'Allemagne a établi un nouveau record négatif en termes d'infections.

L'Institut Robert Koch a dénombré 30,643 24 cas au cours des dernières XNUMX heures.

C'est beaucoup plus que les 23,607 XNUMX personnes infectées la semaine dernière.

Lire aussi:

Covid en Europe, en Autriche Lockdown pour les non vaccinés. En France, les masques sont de retour à l'école

Covid/Italie, l'alarme des anesthésistes : « Les thérapies intensives risquent de se boucher en un mois »

La source:

Agence Dire

Vous pourriez aussi aimer