Covid, l'alarme de l'ONU : "Les hôpitaux africains manquent d'oxygène, le taux de mortalité augmente de 50%"

Covid, l'ONU sur les hôpitaux en Afrique. Là où seulement 2.8% de la population est vaccinée, huit pays du continent connaissent une flambée des décès

Il y a 70 pays dans le monde qui n'ont pas assez d'oxygène pour traiter les patients du Covid-19.

Bon nombre des pays les plus en difficulté sont africains, au moins 25, avec des situations particulièrement graves en Éthiopie, au Nigeria, au Ghana, au Bénin, au Togo, en Côte d'Ivoire et en Somalie.

C'est la plainte de Every Breath Counts, une association qui soutient les pays les plus pauvres dans la lutte contre la pneumonie.

Unitaid : les hôpitaux en Afrique manquent d'oxygène

Le problème du manque d'oxygène dans les hôpitaux africains était également au centre d'une réunion organisée jeudi dernier par Unitaid, une agence de santé liée à l'OMS qui s'occupe de la prévention et du traitement des maladies dans les pays à revenu faible et intermédiaire.

Si nous voulons assurer la sécurité », a déclaré Raji Tajudeen, médecin et chef des Centres africains de contrôle des maladies, une organisation de santé publique de l'Union africaine, lors de la réunion, « nous ne pouvons pas dépendre des importations d'oxygène.

Nous savons que les prochaines vagues créeront de nouvelles variantes et, compte tenu de la faible couverture vaccinale sur le continent africain, nous devons continuer à investir dans les fournitures ».

L'Afrique, en plus de la situation dans les hôpitaux, aussi l'accès aux vaccins Covid

En Afrique, en effet, seulement 2.8% de la population est totalement vaccinée, et le manque d'oxygène, selon l'OMS, est l'une des causes de "l'augmentation inquiétante" de la mortalité dans certains pays.

Le rapport de l'OMS sur l'évolution mondiale de la pandémie de Covid-19, entre le 23 et le 29 août, montre que dans huit pays du continent, il y a eu une augmentation de 50% des décès par rapport à la semaine précédente.

Philippe Duneton, directeur exécutif d'Unitaid, a assisté au sommet du G20 sur la santé à Rome et a rappelé l'importance de garantir médicaments, oxygène et vaccins aux pays qui en ont besoin.

« On estime qu'un million de personnes dans les pays à revenu faible ou intermédiaire ont besoin de plus de 1 millions de bouteilles d'oxygène par jour », a écrit Duneton sur Twitter.

« Les pays du G20 ont un rôle clé à jouer et peuvent le remplir en finançant le fonds de solidarité de l'OMS, Act-Accelerator. »

Lire aussi:

République centrafricaine, MSF : les attaques répétées contre les soins médicaux rendent les personnes vulnérables à la maladie et à la mort

Afrique, le chef de l'aide humanitaire de l'ONU se rend en Éthiopie

La source:

Agence Dire

Vous pourriez aussi aimer