Un pays frappé par le virus Ebola recevra un million de 3.8 pour ses services aériens humanitaires

(Source: Nations Unies) - La chef des affaires humanitaires des Nations Unies, Valerie Amos, a alloué un million de 3.8 du Fonds central d'intervention d'urgence (CERF) au Service aérien d'aide humanitaire des Nations Unies (UNHAS) afin de soutenir les opérations humanitaires dans la région de l'Afrique de l'Ouest frappée par le virus Ebola.

La réduction des déplacements commerciaux dans la région a entravé le déploiement urgent de personnel et de fournitures de soins de santé. Cela a gravement compromis l'intensification de la réaction urgente qui sauve des vies face à l'épidémie d'Ebola dans la région.

Le financement aidera le Programme alimentaire mondial (PAM), qui gère UNHAS, à transporter rapidement et efficacement du personnel humanitaire, des fournitures et équipements médicaux, ainsi que tout autre fret humanitaire essentiel vers de multiples sites isolés en Guinée, au Libéria, au Nigéria et en Sierra Leone.

«UNHAS est un service vital pour la riposte à Ebola. Les organisations non gouvernementales, le personnel des Nations Unies et les autres intervenants pourront utiliser ce service pour voyager et livrer des fournitures aux personnes dans le besoin. Les pilotes, l’équipage et le personnel d’appui constituent un élément essentiel de la riposte », a déclaré le Dr David Nabarro, coordonnateur principal du système des Nations Unies pour la maladie à virus Ebola.

À ce jour, les partenaires humanitaires ont reçu du CERF un million de dollars 7.6 pour l’aide à la riposte initiale à l’épidémie d’Ebola dans quatre pays, notamment des soins de santé d’urgence et une aide alimentaire: Guinée (millions 2.7), Libéria (millions 1.9 $), Nigéria ( Millions de 1.5) et en Sierra Leone (millions de 1.5).

Le CERF a été créé à 2006 pour aider les agences humanitaires à faire face rapidement aux crises humanitaires nouvelles ou en détérioration. Les États membres et les observateurs, les autorités régionales et locales, le secteur privé, les fondations et les particuliers ont versé un milliard de 3.6 au CERF. Le Fonds a déboursé près de un milliard de dollars 3.5 pour aider des millions de personnes touchées par les crises dans les pays 88.