Premier cas d'Ebola diagnostiqué aux États-Unis confirmé

Les Etats-Unis ont leur premier cas confirmé d'infection par le virus Ebola, a déclaré mardi le Centre de contrôle et de prévention des maladies, marquant ainsi la première apparition nationale du virus mortel qui a ravagé des régions d'Afrique continentale. Les nouvelles paraissent dans le journal principal et à la télévision américaine.

Les Etats-Unis ont leur premier cas confirmé d'infection par le virus Ebola, a déclaré mardi le Centre de contrôle et de prévention des maladies, marquant ainsi la première apparition nationale du virus mortel qui a ravagé des régions d'Afrique continentale. Les nouvelles paraissent dans le journal principal et à la télévision américaine.

Des responsables du Texas Health Presbyterian Hospital de Dallas ont annoncé lundi dans un communiqué qu'un patient non identifié était soumis à un test de dépistage du virus Ebola et avait été placé «en isolement strict» en raison de ses symptômes et de ses voyages récents.

La CDC organisera une conférence de presse à son siège à Atlanta à 5: 30 pm, ET.
Au moins 3,091 sont morts du virus Ebola depuis que l'épidémie en Afrique de l'Ouest a été identifiée pour la première fois en Guinée il y a six mois. La semaine dernière, le CDC avait averti qu'entre janvier et janvier 550,000, des millions de personnes en Afrique de l'Ouest pourraient être infectées par le virus Ebola entre 1.4 et 2015.
La nouvelle de l'apparition du virus a fait grimper en flèche le cours des actions des principales sociétés pharmaceutiques et biotechnologiques et pharmaceutiques, anticipant ainsi la possibilité que les grandes sociétés pharmaceutiques bénéficient de la création d'un vaccin. BioCryst Pharma a bondi de 15 pour cent dans le marché des pièces de rechange, tandis que Tekmira a bondi de près de 17 pour cent.

Les commentaires sont fermés.