Inde: la ruée d'un temple tue des pèlerins de 10

Au moins des membres de 10 ont été tués dans une bousculade lors d'un festival hindou en Inde centrale, ont annoncé des responsables locaux. Des barrières de corde mises en place pour contenir des milliers de pèlerins hindous lors du parikrama de la colline de Kamadgiri ont cédé la place lundi matin. Six femmes ont ainsi été tuées et 30 blessées, a annoncé la police dans le district de Satna. Des milliers de fidèles s'étaient rassemblés près du temple pour célébrer un festival appelé Somvati Amavasya. Les responsables locaux ont déclaré que la cause de la débandade n’était toujours pas claire.

Un responsable de la police, Pawan Srivastava, a déclaré à BBC Hindi que la cohue aurait pu être déclenchée par un fil électrique vivant qui s'est brisé et qui est tombé sur les pèlerins. Les gens ont percé des barrières de corde, déclenchant la débandade. Un haut responsable de la police cité par le journal The Times of India a déclaré que certaines personnes étaient tombées à terre et que cela avait déclenché la panique. Les festivals hindous en Inde sont connus pour leurs meurtrissures mortelles.

En octobre dernier, certains pèlerins de 91, principalement des femmes et des enfants, ont été tués lors d’une fête hindoue près d’un temple hindou près du temple Ratangarh dans l’État de Madhya Pradesh. À 2011, plus de 100 sont morts lors d’un festival dans l’État du Kerala, dans le sud du pays. À l'intérieur du fort Mehrangarh de Jodhpur, plus de 220 ont été tués à 2008 dans une ruée vers le temple hindou de Chamunda Devi.

ARASCA MEDICAL

Les commentaires sont fermés.