La faible pluviométrie suscite des inquiétudes quant à la sécurité alimentaire actuelle et future en Amérique centrale et en Haïti

Source: Réseau du système d'alerte précoce contre la famine
Pays: El Salvador, Guatemala, Haïti, Honduras, Nicaragua

Une aide alimentaire d'urgence dans la région est actuellement requise pour les ménages déjà en situation d'insécurité alimentaire aiguë.

Les prévisions indiquent une probabilité consécutive de mauvaises saisons Primera et Postrera

Les précipitations ont été médiocres dans la majeure partie de l'Amérique centrale et en Haïti pendant la saison Primera / Printemps, suscitant des inquiétudes quant à la sécurité alimentaire actuelle et future. Les prévisions de précipitations inférieures à la moyenne jusqu'en juillet, ainsi que la très forte probabilité que le phénomène El Niño (ENSO) en cours se poursuive au moins en décembre, augmentent les risques de mauvaises saisons consécutives de saisons Primera / Printemps et Postrera / Automne. Une aide alimentaire urgente est actuellement requise pour les ménages déjà en situation de crise alimentaire aiguë (IPC Phase 3). Une surveillance étroite de la saison Postrera / Automne est nécessaire, de même que des préparations pour la probabilité d'une augmentation des besoins d'assistance.

Le début de la saison des pluies Primera / Printemps a été tardif de 20 à 40 dans de nombreuses régions, ce qui a retardé les semis dans une grande partie de la région. En outre, des périodes de sécheresse prolongées et des précipitations inférieures à la moyenne en mai et fin juin ont considérablement perturbé le développement des cultures (maïs et haricots) plantées à temps. Bien que les précipitations aient augmenté dans certaines régions en juin, il est peu probable que cela améliore sensiblement les perspectives concernant les récoltes Primera / Printemps. La baisse saisonnière des précipitations en juillet (canícula) sera probablement plus sèche que la normale et se produira avant la maturité des cultures. Des précipitations supplémentaires en juillet pourraient éviter des pertes de récoltes extrêmes, mais les prévisions suggèrent une sécheresse persistante. Les zones les plus touchées sont les zones sèches de l'ouest et de l'est du Guatemala, du sud du Honduras, de l'ouest et de l'est du Salvador, du centre et de l'ouest du Nicaragua, ainsi que du nord et du sud d'Haïti (voir la figure 1). Cette faible performance saisonnière fait suite à une saison Primera / Printemps inférieure à la moyenne en 2014. FEWS NET estime qu’au moins un million de personnes dans les zones touchées d’Amérique centrale et d’Haïti sont actuellement en crise (IPC Phase 3).

Pour la saison Postrera / Automne, les précipitations de septembre à novembre devraient être inférieures à la moyenne. le Prévisions CPC / IRI ENSO indique un pourcentage 98 de chances que l'événement en cours El Niño, généralement associé à des précipitations inférieures à la moyenne en Amérique centrale et dans les Caraïbes, se poursuive jusqu'en décembre. Les prévisions du NMME, du CEPMMT et de l'IRI couvrant la période de septembre à novembre suggèrent également que les précipitations dans l'est du Guatemala, en Haïti, au Nicaragua, en El Salvador et au Honduras seront inférieures à la moyenne. En outre, l'accès des ménages aux semences et aux intrants sera probablement limité par le revenu et la production inférieurs à la moyenne de la saison Primera / Printemps en cours. En conséquence, de nombreuses régions auront probablement une production inférieure à la moyenne pour une deuxième saison consécutive. Globalement, la production agricole annuelle des petits producteurs pourrait être jusqu'à 75 inférieure à la normale.

Bien que les récoltes tardives de 2015 puissent améliorer temporairement la sécurité alimentaire, l'épuisement précoce des stocks de denrées alimentaires, un revenu du travail inférieur à la moyenne, une dépendance accrue du marché et des augmentations plus précoces des prix des denrées de base sont susceptibles de réduire le pouvoir d'achat des ménages pauvres et 2016, une saison de soudure précoce et plus sévère. Une crise (Phase 3 de la CIB) est probable pendant l'année de consommation de 2015 / 16 dans la zone sèche de l'ouest et de l'est du Guatemala, du sud et de l'ouest du Honduras, de l'est et de l'ouest du Salvador, du nord et du centre du Nicaragua et des nord et sud d'Haïti. Si les saisons Primera et Postrera ont des résultats médiocres, le nombre de personnes nécessitant une aide alimentaire d'urgence dans 2016 sera probablement supérieur aux estimations actuelles, en particulier si les programmes d'aide alimentaire prévus se terminent au Guatemala après août et septembre.

Les populations touchées par la crise actuelle (Phase 3 de l'IPC) ont besoin d'une assistance urgente pour réduire les écarts de consommation alimentaire. Une surveillance continue sera nécessaire pour évaluer les progrès saisonniers de Postrera / Automne et une préparation doit être préparée pour la fourniture d'une assistance en prévision de la détérioration des résultats en matière de sécurité alimentaire. Ce scénario changerait probablement si les perspectives de performance saisonnière de Postrera / Automne s’amélioraient. FEWS NET continuera à surveiller les progrès saisonniers et les prévisions disponibles afin de fournir une analyse à jour.

de ReliefWeb Headlines http://bit.ly/1SAVYql
via IFTTT

Les commentaires sont fermés.