Etat d'urgence à la Dominique après qu'Erika ait tué au moins 31

200 a disparu et au moins 31 a été tué après que la tempête tropicale Erika ait traversé l'île de la Dominique la semaine dernière. Le Premier ministre Roosevelt Skerrit exhorte les dirigeants mondiaux à venir au secours de son pays insulaire des Caraïbes. Dans un message à la nation lundi soir, Skerrit a déclaré que les ressortissants de 21 et deux citoyens français étaient portés disparus. La Dominique a besoin de l'aide internationale pour se rétablir, reconstruire et sauver tous les habitants de l'île. «Nous avons écrit à tous les gouvernements étrangers - a dit Roosvelt Skerrit - pour demander de l'aide et de l'aide et je peux vous dire que les réponses que nous avons reçues jusqu'à présent sont formidables.» Ce week-end, juste après le pire de la tempête, qui a également provoqué de fortes pluies en Haïti et à Cuba, le Premier ministre a ordonné l'évacuation de Petite Savanne, un village côtier coupé par des glissements de terrain. Le Venezuela et Trinité-et-Tobago ont été parmi les pays ayant contribué à l'effort d'évacuation en fournissant des hélicoptères. Les évacuations des résidents de 750 à Petite Savanne devaient s'achever mardi.

"Nous nous félicitons du processus d'évacuation car il a été très difficile pour nous et nous étions dans un état d'impuissance car nous n'avions aucune communication", a déclaré à l'AFP Johna Guiste, un fonctionnaire en pleurs de Petite Savanne.

Anelta Hilaire-Francis a déclaré qu'elle avait été bloquée au bord de la mer ces deux derniers jours avec ses enfants «essayant de sortir du village».

«C’est difficile et difficile de vivre, d’accepter et d’avaler ce qui nous est arrivé», a-t-elle déclaré en montant à bord d’un bateau de la Garde côtière dans un refuge dans la capitale Roseau.

La semaine dernière, Skerrit craignait que la tempête ne ramène l'île à 20.

La Chine a offert la semaine dernière 300,000 à titre d'aide humanitaire d'urgence.

Nouvelles AP

Les commentaires sont fermés.