Enquête ouverte après des tirs de plombs sur l’hélicoptère du SAMU d’Avignon

0

Le pilote de l’appareil a préféré rester au sol au moment d’un décollage lundi en fin de matinée après avoir perçu le bruits de petits projectiles sur la carlingue de l’hélicoptère.

Le malade qui devait être transporté a été finalement acheminé par la route.
Quatre autres interventions ont été suspendues le temps que les techniciens de l’aviation civile contrôlent l’appareil, immobilisé de 11h à 21h.
Des tirs de carabine à plomb, ce n’est pas la première fois et la proximité d’un camp illégal de gens du voyage est de nouveau mise en question par les syndicats du personnel.
La police aurait saisi une carabine auprès de jeunes gens dans le voisinage.

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.