Exercice catastrophe avec déraillement d’un train

0

Une centaine de personnes participent le dernier mercredi après-midi à un exercice catastrophe, organisé par le gouverneur de la province de Liège, Infrabel et la commune de Lontzen, afin de tester le plan d’urgence et d’intervention relatif à la ligne ferroviaire à grande vitesse, au niveau de la tranchée couverte de Walhorn.

L’exercice porte sur le déraillement fictif d’un TGV, avec de nombreux passagers à bord, au niveau de la tranchée couverte de Walhorn, alors qu’il était censé circuler, selon le scénatio, en direction de l’Allemagne.

La particularité de cet exercice est sa forme puisque pour la première fois, la méthode ’EmergoTrain System’ (ETS) sera utilisée pour mettre les différentes disciplines face à cette situation de crise. Il s’agit en fait d’un système permettant la modélisation de la situation avec des véhicules et des personnages en magnet qui seront déplacés sur différents tableaux en fonction du lieu de l’intervention», explique Tony Hosmans, directeur de l’Ecole Provinciale d’Aide Médicale Urgente (EPAMU).

Ce concept suédois met les responsables des disciplines d’urgence face à une situation de crise simulée, sans déployer réellement les équipes d’intervention et le matériel sur le terrain.

Cet exercice, essentiellement axé sur le commandement, vise à tester le plan d’urgence particulier et spécifique à cette tranchée couverte.

Lire l’article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.