Un bus tombe d’une falaise, 51 morts

0

Lima, Pérou – Un « car » avec à son bord 51 indiens Quechua de retour d’une fête dans la région sud-est du Pérou est tombé dans une rivière, provoquant la mort de toutes les personnes à son bord, parmi lesquelles 14 enfants. L’accident est survenu vendredi soir, alors que le car rentrait d’une fête dans la capitale de la province de Santa Teresa, une zone située à 500 km au sud-est de Lima. Le véhicule est sorti de la route et est tombé dans un ravin de 200 mètres, terminant sa chute dans la rivière Chaupimayo.

Les secouristes pratiquement équipés de quelques torches ont passé la nuit à chercher d’éventuels survivants parmi les restes écrasés du bus et les roches, extrayant les corps de l’eau.

Les autorités ont déclaré que de nombreux corps ont été retrouvés à 100 mètres du lieu de l’impact, indiquant qu’ils ont été catapultés du véhicule.

« Nous n’avons trouvé aucun survivant » a déclaré le capitaine des pompiers David Taboada, qui a mené les opérations de sauvetage. Les pompiers ont d’abord déclaré que les personnes décédées dans l’accident étaient 52, pour être ensuite corrigés par les autorités policières de Santa Rita qui, dans un communiqué de presse, ont établi le nombre des victimes à 51, dont 14 enfants.

Les causes de l’accident ne sont pas encore connues, a déclaré Taboada, ajoutant que le véhicule « provenait d’unefête à Santa Teresaune grande quantité d’alcool avait été consommée ».

Les pompiers ont déposé les corps des victimes sur un terrain de football proche du lieu de l’accident. Pendant toute la journée, les parents des victimes se sont présentées pour reconnaître leurs proches.

Fedia Castro, maire du District où se trouve Santa Teresa, a déclaré dans une interview à Canal N que les habitants de ces régions, surtout des agriculteurs, doivent souvent emprunter ce genre de véhicules de fortune, comme des camions pour le transport des marchandises, car il n’y a pas de bus publics dans la région.

 

Les routes péruviennes qui parcourent les Andes à haute altitude sont  tristement connues pour les accidents qui s’y produisent, où presque toujours les victimes sont de petits exploitants. L’année dernière, plus de 4000 personnes ont été victimes d’accidents similaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.