Étude de cas: un cas de syndrome de Guillain-Barré post-COVID-19

Sur Minerva Medica, le Journal italien de médecine d'urgence a publié un rapport de cas intéressant sur le syndrome de Guillain-Barré post-COVID-19 chez une femme de race blanche au début de la pandémie.

Le rapport de cas suivant sur le syndrome de Guillain-Barré post-COVID-19 a été rapporté par Giorgio Cortassa, Stefania Bottone par le service des urgences, hôpital Santa Corona, Pietra Ligure, Savona (Italie), et Mario Nebiolo (praticien privé, Pietra Ligure, Savona, Italie) sur le Minerva Medical Edizioni.

Cas de syndrome de Guillain-Barré post-COVID-19: le patient

Une femme caucasienne de 63 ans s'est présentée à l'ED de Santa Corona le 28 mars 2020 avec une histoire de asthénie et fièvre rémittente jusqu'à 39 ° C au cours des deux dernières semaines et augmentation Shortness de souffle. Elle n'avait aucune comorbidité et avait déjà commencé hydroxychloroquine 400 mg / jour et clarithromycine 500 mg / jour au cours des cinq derniers jours sur prescription d'un médecin externe. A l'admission, le patient était clairement malade, tachypnéique et fiévreux.

Comme le rapporte le papier: P / F était de 273 dans l'air ambiant. Une radiographie thoracique a montré une consolidation interstitielle à la base du droit poumon. Le nombre de cellules sanguines était normal. Les principales données du laboratoire à l'admission étaient la concentration plasmatique de Na + sous la limite inférieure (Na + 133 mmol / L; gamme normale: 136-146 mmol / L) fibrinogène élevé (523 mg / dL; gamme normale 200-400 mg / dL) et D-dimère élevé (1483 µg / L; seuil 500 µg / L). le écouvillon nasopharyngé traduit par positif pour COVID-19 tandis que les IgM et IgG anti-COVID-19 étaient toutes deux négatives. Le patient a été admis à l'hôpital COVID-19 de Santa Maria Misericordia à Albenga (Savona, Italie), recevant un traitement par hydroxychloroquine 400 mg / jour et fondaparinux 2.5 mg / jour plus assistance respiratoire avec Masque Venturi à FiO2 0.5.

Après un rétablissement satisfaisant, elle a été libérée, avec indication de maintenir le traitement susmentionné à domicile pendant un total de 15 jours. Deux jours après la sortie, le patient a commencé à ressentir une diminution progressive et croissante de la force et de la sensibilité d'abord dans les pieds, puis dans les jambes. Suite à une suggestion, elle est ensuite retournée au Père noël Service d'urgence Corona avec iaptitude à marcher avec hyposensibilité et hyporéflexie des pieds et des jambes.

CI-DESSOUS LE DOCUMENT COMPLET SUR LE RAPPORT DE CAS DU SYNDROME DE GUILLAIN-BARRE POST-COVID-19

un cas de syndrome de Guillain-Barré post-COVID-19

Les commentaires sont fermés.