#ORANGETHEWORLD - Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes et des filles

Novembre, 25 - La violence contre les femmes et les filles dans un fléau mondial. Une femme sur trois dans le monde a été victime de violence psychologique, sexuelle et corporelle, souvent de la part d'une personne en qui elle a généralement confiance et qu'elle aime. Parmi les femmes dans le monde qui ont été victimes d'homicide en 2012, près de la moitié ont été tuées par des partenaires intimes ou des membres de leur famille. La violence contre les femmes cause également des problèmes économiques, tels que le manque de revenus, les médicaments et les coûts émotionnels. Surtout, il détruit des vies.

Lancé dans 2008, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon Tous unis pour mettre fin à la violence à l'égard des femmes campagne est un effort pluriannuel visant à prévenir et à éliminer la violence à l'égard des femmes et des filles dans le monde entier.

Unir appelle les gouvernements, la société civile, les organisations de femmes, les jeunes, le secteur privé, les médias et l'ensemble du système des Nations Unies à unir leurs efforts pour lutter contre la pandémie mondiale de violence à l'égard des femmes et des filles.

La campagne s'appuie sur les cadres juridiques et politiques internationaux existants et s'emploie à mettre en synergie les efforts de tous les bureaux et agences des Nations Unies qui luttent contre la violence à l'égard des femmes. Il définit cinq résultats clés à atteindre dans tous les pays par 2015:

  • Adoption et application de lois nationales visant à combattre et punir toutes les formes de violence à l'égard des femmes et des filles, conformément aux normes internationales relatives aux droits humains.
  • Adoption et mise en œuvre de plans d’action nationaux multisectoriels axés sur la prévention et dotés de ressources suffisantes.
  • Mise en place de systèmes de collecte et d'analyse de données sur la prévalence de diverses formes de violence à l'égard des femmes et des filles.
  • Mise en place de campagnes nationales et / ou locales et participation d'un large éventail d'acteurs de la société civile à la prévention de la violence et au soutien des femmes et des filles victimes de violence.
  • Efforts systématiques visant à lutter contre la violence sexuelle dans les situations de conflit et à protéger les femmes et les filles du viol en tant que tactique de guerre et application intégrale des lois et des politiques connexes.

Pour les alertes d'actualités et d'action, veuillez vous inscrire. ici!

«La violence à l'égard des femmes et des filles est une violation des droits humains, une pandémie de santé publique et un obstacle sérieux au développement durable. Cela impose des coûts importants aux familles, aux communautés et aux économies. Le monde ne peut pas se permettre de payer ce prix. "

Ban Ki-moon, secrétaire général des Nations unies

Sources: ONU FEMMES

Les commentaires sont fermés.