Lignes directrices sur la réanimation des victimes d'avalanche

Recommandation REC M 0031 de la Commission de médecine d'urgence en montagne de May 2013 sur la réanimation des victimes d'avalanches

En Amérique du Nord et en Europe ∼150 sont tués chaque année par des avalanches. La Commission internationale de médecine d'urgence en montagne (ICAR MEDCOM) a systématiquement élaboré des lignes directrices factuelles et un algorithme de prise en charge des victimes d'avalanche à l'aide d'une feuille de travail contenant les questions 27 sur le comparateur d'interventions en population. La classification des recommandations et le niveau de preuve sont classés selon le système de l'American Heart Association.

Si les blessures mortelles sont exclues et que le corps n'est pas gelé, la stratégie de sauvetage est régie par la durée de l'enfouissement de la neige et, si elle n'est pas disponible, par la température centrale de la victime. Si le temps d'enfouissement ≤35 min (ou la température à cœur ≥32 ◦C), l'extraction rapide et l'ALS standard sont importants. Si l'heure d'enfouissement> 35 min et la température centrale <32 ◦C, le traitement de l'hypothermie, y compris l'extraction douce, l'isolation complète du corps, l'ECG et la surveillance de la température centrale est recommandé, et une gestion avancée des voies respiratoires le cas échéant. Les patients qui ne répondent pas et qui présentent des signes vitaux doivent être transportés vers un hôpital capable d'effectuer un réchauffement externe actif et peu invasif tel qu'un réchauffage à air forcé. Les patients présentant une instabilité cardiaque ou en arrêt cardiaque (avec une voie respiratoire perméable) doivent être transportés vers un hôpital pour une oxygénation extracorporelle de la membrane ou un réchauffement par pontage cardio-pulmonaire. Les patients en arrêt cardiaque doivent recevoir une RCR ininterrompue; avec l'asystole, la RCP peut être interrompue (ou suspendue) si un patient est mortellement blessé ou complètement gelé, les voies respiratoires sont obstruées et la durée de l'inhumation> 35 min, le potassium sérique> 12 mmol L − 1, le risque pour les sauveteurs est trop élevé il existe un ordre de ne pas réanimer valide. La prise en charge doit inclure des précautions pour la colonne vertébrale et d'autres soins de traumatologie, comme indiqué

[document url = ”http://www.ikar-cisa.org/ikar-cisa/documents/2013/ikar20131013001087.pdf” width = ”600 ″ height =“ 820 ″]

Les commentaires sont fermés.