La WFSA avec l'OMS afin de protéger et de soutenir les anesthésiologistes et les agents de santé en Afrique dans la riposte au COVID-19

La protection et le soutien des agents de santé et des anesthésiologistes sont au cœur de la réponse au COVID-19 en Afrique. L'OMS et la WFSA s'associent afin de fournir le plus de soutien possible.

Est important d'accéder à anesthésie sûre. La Fédération mondiale des sociétés d'anesthésiologistes (WFSA) rapporte que cela fait partie d'un système de santé qui fonctionne bien. Pendant la pandémie de COVID-19, les anesthésiologistes ont joué un rôle de première ligne et de leadership dans services d'urgence, salles d'opération et unités de soins intensifs (USI) sauver la vie de patients dans le monde, en particulier en Afrique.

La collaboration de l'OMS et de la WFSA pour améliorer la santé en Afrique pour faire face au COVID-19 avec des anesthésiologistes

Mais non le système de santé peut fonctionner sans un nombre suffisant d'agents de santé en bonne santé et qualifiés. Par conséquent, les États membres de l'OMS AFRO doivent veiller à ce que pour les pandémies actuelles et futures, les agents de santé disposent de suffisamment de dispositifs de protection individuelle appropriés équipement (EPI) et autres outils pour les empêcher de tomber malades et de ne pas pouvoir traiter leurs patients

«Anesthésiologistes sont des médecins spécialistes, avec une expertise dans les soins périopératoires des patients chirurgicaux, la réanimation, la médecine de la douleur et les soins intensifs. Cette expertise a été vitale dans le domaine de l'oxygénothérapie, y compris la ventilation des patients. Leurs connaissances et leur capacité d'adaptation ont été essentielles pour continuer à fournir des services face aux approvisionnements en oxygène incohérents ou prohibitifs auxquels de nombreux pays sont confrontés », a déclaré la WFSA.

Ensemble avec d'autres travailleurs du domaine de la santé, anesthésiologistes sont la ressource la plus importante les hôpitaux. Non seulement dans la lutte contre COVID-19 mais aussi contre l'autre soins essentiels fournis par les hôpitaux et les centres de santé. De plus, la pandémie étant dangereuse et ne devant pas être sous-estimée, ils doivent tous être protégés, soutenus et disposer des ressources nécessaires pour faire leur emplois protéger les populations.

Une main-d'œuvre spécialisée d'anesthésiologistes en Afrique pour soutenir la réponse au COVID-19

La WFSA continue de signaler: «Le Enquête mondiale sur les effectifs d'anesthésie de la WFSA montre que l'Afrique a une densité de prestataires d'anesthésie médicale de seulement 0.44 pour 100,000 5 habitants, bien en dessous de l'objectif provisoire recommandé par l'OMS de 100,000 pour XNUMX XNUMX habitants. En réponse, WFSA avec ses partenaires, a développé une série de programmes de formation et d'éducation de qualité pour les médecins et les prestataires non médecins.

Pour que les États membres de la Région Afrique de l'OMS atteignent les objectifs de main-d'œuvre recommandés par l'OMS, en particulier en prévision de la prochaine pandémie, il est urgent d'élaborer et de mettre en œuvre des politiques nationales et des cadres de financement qui permettront de développer et de soutenir de manière durable les services d'anesthésie vitaux.

La WFSA et ses membres travaillent avec les gouvernements nationaux et d'autres pour développer des plans nationaux de chirurgie, d'obstétrique et d'anesthésie (NSOAP) intégrant les normes internationales OMS-WFSA pour la pratique sûre de l'anesthésie. Ces plans de santé coordonnés fournissent un cadre permettant aux gouvernements d'atténuer et de relever durablement les défis sanitaires posés par la pandémie COVID. »

Les commentaires sont fermés.