Hautes-Alpes: un simulateur pour former les médecins de l’hopital de Gap

0

Le CHICAS de Gap s’est doté d’un centre de simulation en santé pour son unité des soins d’urgence. Installée en février dernier, cette méthode pédagogique de formation permet aux médecins d’évoluer dans des conditions presque identiques à la réalité. Plusieurs scenarii leur sont proposés, afin d’évaluer leurs connaissances, leur savoir-faire et leur comportement. Ce lundi, six médecins correspondants de SAMU ont été formés.

Il est 14h30, un homme d’une trentaine d’années est blessé suite à un accident de la route. Rapidement, trois médecins correspondants de SAMU arrivent sur place. Ce sont eux qui interviennent en urgence vitale, en attendant les équipes spécialisées du SMUR 05. Ils prodiguent les premiers soins à la victime… un mannequin plus vrai que nature. « Vous pouvez le piquer, l’intuber, ou encore faire l’électrocardiogramme », explique d’ailleurs Marie-Annick Hidou, responsable du CESU, le centre d’enseignement des soins d’urgence. Derrière une vitre teintée, elle observe et évalue le comportement et la manière d’agir des médecins.

LIRE LA SUITE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.