L'enfer des ambulanciers paramédicaux - Se mettre à l'aise avec inconfortable

Ils disent qu'entre la vie et la mort se trouve un ambulancier paramédical, et ils sont appelés des anges, plus que des héros. Le point est: Les ambulanciers sont-ils prêts à faire face à tant de situations douloureuses et désespérées? La réponse est non. Et ce n'est pas une réponse cynique.

Ambulanciers ne peut pas vraiment supporter trop scénarios critiques où les gens crient de prendre leurs bras et leurs jambes parce qu'ils souffrent tellement douleur d'être pris au piège dans une voiture avec plusieurs fractures ouvertes, ou quand vous essayez de sauver un victime de suicide, échouer.

Ce ne sont que quelques cas possibles dont les paramédics sont témoins, et ce n’est pas si facile. Un très fort pourcentage d’entre eux souffrent de SSPT (Trouble de stress post-traumatique). Cette maladie spécifique a souffert de tous urgence climatique. et les équipes de secours peut émerger de plusieurs manières: altération de la personnalité, troubles du comportement, perte d'appétit, troubles du sommeil, désir de suicide également.

Natalie Harris

Natalie Harris est un Soins avancés Paramédical en Ontario, avec plus de 13 ans d'expérience. Elle a connu le SSPT et a décidé de partager son expérience avec d'autres en écrivant un livre et en mettant à jour un blog.

On lui a toujours dit que les ambulanciers paramédicaux doiventet à l'aise avec mal à l'aise. »Cette phrase peut semer la confusion, mais avec le temps, elle comprit que les ambulanciers paramédicaux approfondiraient des thèmes émotionnels profonds, normalement évités pendant le programme de santé mentale. Se sentir à l’aise avec mal à l’aise est aussi simple et "non naturel" si on y pense. Sinon, c'est malsain pour les ambulanciers.

Les ambulanciers paramédicaux s'acclimatent à des souvenirs horribles, cauchemars et images de douleur. Ils finissent par mener une vie hantée par les ténèbres et les démons. Comme le dit Natalie: "ce n'est pas normal de prendre un membre de la route".

Il y a quelqu'un qui pense que les ambulanciers paramédicaux s'inscrivent pour voir de tels scénarios, mais ils ne le font pas!

«Je me suis inscrit pour avoir la chance de sauver des vies - personne ne s'est inscrit pour garder le souvenir de patients hurlant de douleur. Les souvenirs qui me hantaient en faisant mes courses pendant mes heures de veille et qui me suivaient la nuit dans des rêves qui devinrent des cauchemars », raconte Natalie.

L'aspect de SSPT elle a souffert d'un vice d'alcool, puis d'une overdose de drogue. Mais elle a eu de l'aide et elle l'a fait. Cinq jours par semaine, le programme d'hospitalisation partielle lui enseignait les émotions, comment il était acceptable de les ressentir, qu'elles passeraient toujours, et que je ne devrais pas donner une réalité permanente à des choses temporaires.

«Il n’est pas normal d’apprendre que le patient qui s’est pendu la nuit précédente a attendu que son fils s’appelle 9-1-1 au bon moment, empêchant ainsi son épouse de falsifier son plan. Ce n'est pas normal de ressentir le vrai mal quand on apprend comment deux femmes innocentes ont été assassinées. Il n'est pas normal de regarder quelqu'un mourir sous vos yeux plus de fois que vous ne le pouviez. Ce que font les premiers intervenants n’EST PAS normal. Je ne suis pas à l'aise avec la facilité avec laquelle nous sommes devenus. "

Elle a lutté pendant des années contre la toxicomanie, la douleur et la dépression, mais elle partage maintenant son expérience et insuffle de l'espoir à quiconque en aurait besoin.

«J'ai appris à gérer et à contrôler les symptômes d'anxiété. J'ai fait des plans de crise et je me suis fait des amis, et plus que tout, je suis devenu humble. Ma famille et mes amis ont une nouvelle Natalie en bonne santé. Mes enfants me disent à quel point je suis plus amusante et plus patiente. Je leur apprends l'amour et comment l'envoyer à tous ceux qu'ils rencontrent. Je ne suis plus un ambulancier paramédical, mais j'ai participé à un film documentaire sur la question de notre santé mentale pour aider tout le monde à cesser de prétendre être à l'aise avec les choses inconfortables dont nous sommes témoins.

SOURCE

Les commentaires sont fermés.