L'évaluation préhospitalière randomisée d'un dispositif de compression mécanique dans un arrêt cardiaque

RÉSUMÉ DU PROCÈS DE L'UNIVERSITÉ DE WARWICK - PARAME.DIC est un essai contrôlé randomisé par grappes et une évaluation économique. Nous avons choisi d'utiliser une conception randomisée en grappes, car une conception randomisée individuellement présenterait un risque important de contamination élevée du bras de compression manuelle. Dans une conception randomisée individuellement, tous les véhicules participant à l’essai devraient être munis d’un dispositif LUCAS, qui risquerait fort d’être utilisé pour les patients affectés à la compression manuelle, en particulier si les ambulanciers paramédicaux avaient l’impression que LUCAS compression thoracique plus facile et leur a permis d'effectuer d'autres tâches plus efficacement.

Nous utiliserons des véhicules (ambulances et véhicules à réponse rapide (RRV)) en tant qu'unités de randomisation. Les véhicules seront alloués au hasard avant le début du recrutement pour transporter des LUCAS (bras LUCAS) ou pas de LUCAS (bras de compression manuelle). Les patients seront éligibles s'ils sont en arrêt cardiaque dans un environnement extra-hospitalier, la première ressource d'ambulance est un véhicule d'essai, sont âgés de 18 ans ou plus et une tentative de réanimation est lancée. Les exclusions sont l'arrêt cardiaque à la suite d'un traumatisme et une grossesse connue ou cliniquement apparente. Les interventions seront soit l'utilisation de LUCAS pour la compression thoracique pendant la réanimation, soit la compression thoracique manuelle standard (contrôle). Les résultats sont la survie à l'hôpital, la survie à 30 jours, 3 mois et 12 mois, et la survie neurologiquement intacte à 3 mois (survie avec un score de catégorie de performance cérébrale (CPC) 1 ou 2). Tous les survivants seront suivis à 3 mois, pour mesurer la qualité de vie liée à la santé, et à 12 mois, pour évaluer l'état cognitif (mini-examen de l'état mental), le stress post-traumatique (liste de contrôle civile du SSPT) et l'anxiété et la dépression (hôpital Échelle d'anxiété et de dépression).

Objectifs
L'objectif principal de cet essai est d'évaluer l'effet de l'utilisation de LUCAS plutôt que d'une compression thoracique manuelle lors de la réanimation par des cliniciens ambulanciers (ambulanciers, techniciens de la CEA, etc.) après un arrêt cardiaque hors hôpital sur la mortalité à 30 jours après l'événement. Les objectifs secondaires de l’étude sont d’évaluer les effets de LUCAS sur la survie jusqu’à 12 mois,
résultats cognitifs et neurologiques des survivants et rentabilité du LUCAS

 

Les commentaires sont fermés.