Une impulsion majeure de l'UE pour la gestion des risques de catastrophe en Afrique

Source: Stratégie internationale de prévention des catastrophes naturelles des Nations Unies
Pays: Monde

14 juillet 2015, ADDIS ABABA - Les détails d'un ensemble de 12 millions d'euros de soutien de l'Union européenne à la gestion des risques de catastrophe en Afrique subsaharienne au cours des cinq prochaines années ont été dévoilés aujourd'hui à la conférence sur le financement du développement.

Margareta Wahlström, chef du bureau de l'ONU pour les…

14 juillet 2015, ADDIS ABABA - Les détails d'un ensemble de 12 millions d'euros de soutien de l'Union européenne à la gestion des risques de catastrophe en Afrique subsaharienne au cours des cinq prochaines années ont été dévoilés aujourd'hui à la conférence sur le financement du développement.

Margareta Wahlström, directrice du Bureau des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophe (UNISDR), a déclaré: «Il s'agit d'un investissement stratégique à long terme pour renforcer la résilience en Afrique. Cela contribuera à réduire la mortalité et les pertes économiques en améliorant la préparation, les systèmes d'alerte précoce et en mettant en place des systèmes permettant de comprendre comment les pertes dues aux catastrophes sont générées afin de les éviter à l'avenir. "

Roberto Ridolfi, directeur de la croissance et du développement durables chez Europeaid, a déclaré: «La résilience revêt de nombreuses facettes. Les catastrophes naturelles et liées au climat dominent le profil des catastrophes en Afrique subsaharienne. Une approche globale visant à renforcer la résilience aux catastrophes et à obtenir des gains de développement en Afrique, basée sur des informations précises sur les risques et des systèmes d'aide à la décision améliorés, est donc nécessaire - et avec ce programme, nous apporterons une contribution importante à la réalisation de cet objectif. "

Le programme «Renforcer la résilience aux catastrophes naturelles face aux catastrophes naturelles dans les régions, pays et communautés d'Afrique subsaharienne», une initiative du Groupe des États d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique, sera financé par l'Union européenne dans le cadre du 10e Fonds européen de développement. . Il aidera les pays à atteindre les objectifs de réduction substantielle des pertes liées aux catastrophes définies dans le nouvel accord mondial, le Cadre de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe.

Les cinq domaines de résultats sont les suivants: renforcement de la coordination régionale et du suivi de la réduction des risques de catastrophe (Commission de l’Union africaine et UNISDR), renforcement des capacités des communautés économiques régionales en matière de coordination et de planification (Banque mondiale / GFDRR), renforcement des capacités des centres climatologiques régionaux pour les services climatologiques et climatologiques. systèmes d’alerte rapide en temps voulu (Banque africaine de développement / ClimDev), meilleure connaissance des risques pour la modélisation des risques à venir (UNISDR) et stratégies financières améliorées pour une prise de décision en connaissance de cause (Banque mondiale / GFDRR).


À propos de l'UNISDR: UNISDR est le bureau des Nations Unies dédié à la réduction des risques de catastrophe. Il est dirigé par le Représentant spécial du Secrétaire général pour la réduction des risques de catastrophe et soutient la mise en œuvre du Cadre d’action de Hyogo 2005-2015: Renforcer la résilience des nations et des communautés face aux catastrophes, qui vise «la réduction substantielle des pertes dues aux catastrophes, en vies humaines et en vies humaines». des atouts sociaux, économiques et environnementaux des communautés et des pays. "

de ReliefWeb Headlines http://bit.ly/1HJ5Lof
via IFTTT