Les informations de localisation de FREQUENTIS prennent en charge le test UAS de la NASA au Nevada

Frequentis'Le service d'informations sur l'emplacement a fourni une connaissance de la situation pour les stations de contrôle au sol lors des derniers tests en vol de la gestion du trafic (UTM) du système d'aéronef sans pilote (UAS) à l'aéroport de Reno Stead dans le Nevada. Drone Co-Habitation Services LLC, en partenariat avec Frequentis, a participé au test mené par la NASA pour suivre les missions aériennes et faciliter la gestion du trafic aérien des drones.
Au cours du mois d'octobre, la NASA a effectué sa dernière série d'essais en vol sur drones à l'aéroport de Reno Stead, dans le Nevada. Plusieurs équipes ont piloté leurs drones au-delà de la vue de leurs opérateurs afin de tester les capacités de planification, de suivi et d'alerte de la plate-forme UTM de la NASA.
Le service d’information de localisation (LIS) de Frequentis est au cœur du logiciel client UTM de la société. Il fournit des données de géolocalisation et de télémétrie précises reçues de drones et d’autres UAS détectés par le service LIS. Le service LIS lisait les données, les transformait en messages structurés et les soumettait pour traitement au service UTM central exploité par le centre de recherche Ames de la NASA.

Les tests "à l'abri des regards" de la NASA, menés en coordination avec la Federal Aviation Administration et plusieurs partenaires, ont été le dernier point en vue de résoudre le problème des drones survolant la vue de leurs opérateurs humains sans mettre en danger les autres aéronefs.
Frequentis participe activement aux activités de recherche et coopère avec les fournisseurs de services de navigation aérienne (ANSP) du monde entier pour intégrer de petits UAS dans l’espace aérien, le nombre de drones devant dépasser le nombre d’appareils dans environ 5. Pour le moment, les petites opérations de vol UAS ne sont autorisées que dans les espaces aériens incontrôlés jusqu’à pieds 400, et respectivement 500, en fonction de la réglementation nationale, dans le champ de vision du pilote. Cela les exempte de la gestion classique du trafic aérien, ce qui soulève de grandes préoccupations en matière de sécurité pour les ANSP.
«Les drones perturbent considérablement les systèmes de gestion du trafic aérien actuels. Nous voyons beaucoup de nouveaux acteurs qui aimeraient voler dans un espace aérien contrôlé et non contrôlé. En tant que fournisseur leader de solutions ATM avancées, Frequentis contribue au développement de nouveaux concepts pour la gestion du trafic de systèmes d'aéronefs sans pilote », a déclaré Hannu Juurakko, vice-président ATM Civil de Frequentis.

Les commentaires sont fermés.