Rogue Medic: Le deuxième EMS Qu'est-ce qui se passe si nous sommes dans l'erreur?

Brandon Oto promu Le premier EMS Qu'est-ce qui se passe si nous nous trompons de thon? L'année dernière, mais je prenais une pause dans les blogs à l'époque, alors je n'y ai pas participé. L'idée est de considérer une position du point de vue de l'erreur.

C'est ainsi que fonctionne la science. Une idée (hypothèse) est testée en essayant de prouver qu'elle est fausse plutôt qu'en essayant de prouver que c'est vrai. Malheureusement, toutes les sciences ne sont pas bien faites. L'idéologie (politique, religion, nationalisme, stéréotypage,...) Est le contraire de la science. Le but des idéologues est de défendre le dogme plutôt que de trouver la vérité.

Etant donné que des preuves valables du contraire sont tout ce dont j'ai besoin pour changer d'avis, comme c'est le cas pour la ventilation en arrêt cardiaque, un débit d'oxygène élevé pour à peu près n'importe quoi, épinéphrine tout médicament destiné à un arrêt cardiaque, à une intubation comme norme de référence en matière de gestion des voies respiratoires, et cetera, consiste à examiner quelque chose qui repose davantage sur une opinion que sur des preuves.
Qu'est-ce que je me suis trompé à propos de ce que je n'ai pas encore corrigé par écrit? Le romazicon (flumazénil) est un antagoniste des benzodiazépines qui a l’effet secondaire désagréable de provoquer des convulsions. J'ai condamné la suggestion selon laquelle EMS devrait l'utiliser, car il ne s'agit que d'un moyen ALS (Advanced Life Support) d'essayer de corriger un problème BLS (Basic Life Support) avec le potentiel de créer des problèmes SLA qui en résulteraient encore plus. Solutions SLA.
En considérant les effets du flumazénil, ai-je trop mis l'accent sur les effets indésirables et pas assez sur les moyens de prévenir ou de gérer les effets secondaires?
CONTINUER

Les commentaires sont fermés.