Répondants 9 / 11: le Congrès doit renouveler ses programmes de santé

NEW YORK (AP) - Des dizaines de secouristes de 9 / 11 se sont rassemblés jeudi sur le site du World Trade Center pour demander au Congrès de prolonger les programmes offrant de l'argent et des soins gratuits aux personnes exposées à la poussière toxique après les attaques terroristes.

Depuis 2011, les programmes fédéraux offrent une aide substantielle aux personnes souffrant de maladies potentiellement liées aux tonnes de béton pulvérisé et de verre libérés dans l’air lorsque les tours jumelles se sont effondrées.

Des dizaines de milliers de policiers, de pompiers, de travailleurs de la construction et d’autres personnes ont bénéficié d’examens de contrôle et de soins gratuits pour une grande variété de maladies par le biais du programme de santé du World Trade Center. Plusieurs milliers de personnes ont demandé à recevoir des fonds d’un fonds d’indemnisation doté d’un milliard de 2.78.

Ces deux programmes vont expirer l'année prochaine. Les avocats des malades disent qu'il n'y aura pas assez d'argent dans le fonds d'indemnisation pour payer chaque travailleur malade. Et ils disent que les programmes de santé sont essentiels pour les personnes atteintes de maladies compliquées, souvent incurables.

Le Congrès a initialement limité les programmes en raison de leurs coûts énormes.

Les représentantes américaines Carolyn Maloney, Jerrold Nadler, Peter King, Charles Rangel et Eliot Engel, tous de New York, et Frank Pallone, du New Jersey, se sont joints à l’ancien ouvrier et aux survivants de 9 / 11. Ils ont soutenu un projet de loi qui pourrait mettre des milliards de dollars supplémentaires à la disposition des personnes atteintes de maladies éventuellement liées aux attaques.

"Il ne suffit pas de louer leur héroïsme", a déclaré Maloney.