Plus de 26,000 touchés par les inondations au Myanmar

L’État Chin, éloigné et montagneux et l’une des régions les plus pauvres du Myanmar, a été l’une des plus touchées par les inondations dans le 2015. Photo: UNICEF / Mohammad Badrul Hassan

 

Fortes pluies de mousson depuis début juin ont provoqué inondations dans cinq états et régions du Myanmar, résultant en Décès 14 et affectant au moins les personnes 26,000, a rapporté aujourd'hui un coordinateur humanitaire des Nations Unies.

Les États et les régions qui sont maintenant touchés par les inondations sont les mêmes que ceux qui ont été gravement touchés par les inondations et les glissements de terrain entre juillet et août. 2015, a affirmé M<sup>me</sup> Plante. Janet Jackson, le Coordonnateur résident et humanitaire des Nations Unies sur les inondations au Myanmar, dans un communiqué de presse publié par l'ONU Bureau pour le Coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Rapports initiaux du Département gouvernemental d'aide et de réinstallation indiquer qu'au moins 26,000 personnes sont affectées dans Ayeyarwady, Bago et Sagaing, ainsi que les états Chin et Rakhine. Un total de décès liés à 14 ont été signalés par le département des secours et de la réinstallation au niveau du syndicat, des médias et le gouvernement de l'État de Rakhine.

Les chiffres préliminaires indiquent que plus de maisons 5,000 ont été inondés, avec plus de 280 détruits dans les zones touchées par les inondations.

Dans certaines zones, les autorités ont évacué des personnes vers des lieux plus sûrs. Dans les zones où le niveau de l’eau a diminué, les habitants auraient pu rentrer chez eux, tandis que d’autres dont les maisons avaient été détruites continuaient de séjourner dans des lieux temporaires, où ils recevaient l’aide des autorités locales.

Inondations causé dommages causés aux infrastructures, comprenant routes, ponts, puits et bâtiments communaux, bien que l’étendue des dégâts reste en cours d’analyse par les autorités, a déclaré le coordinateur humanitaire.

Mme Jackson a noté que Gouvernements des états et des régions dirige la riposte en menant des évaluations initiales et en fournissant une assistance, notamment des vivres et d’autres secours, aux personnes touchées dans les zones inondées.

Cependant, les rapports d’évaluation préliminaires indiquent que les besoins urgents incluent nourriture, articles non alimentaires, bâches, médicaments et espèces. Les partenaires humanitaires surveillent la situation dans tout le pays et travaillent en étroite collaboration avec les autorités locales pour les aider au besoin, a-t-elle déclaré.

Mme Jackson a souligné que l'ONU et les partenaires humanitaires avaient apporté leur soutien et collaboraient déjà étroitement avec les autorités du Myanmar aux niveaux local, régional et syndical pour évaluer les besoins urgents et soutenir la réponse humanitaire.

Source

Les commentaires sont fermés.