Le journal du paramédic - Abandon

Stuart Gray est ParamédicalLe journal de blogueur. Le mois de mai, 26th, il écrit ce billet touchant sur des personnes qui ont été abandonné, et que les ambulanciers récupèrent tout autour des coins de Londres:

Ce n'est pas un mot utilisé très souvent, et quand il l'est, la pertinence est rarement pertinente. Mais, quand vous êtes dans un groupe de copains, dehors pour la nuit et que vous vous retrouvez avec de l'alcool (parce que c'est comme cela se fait de nos jours), et que vous renvoyez un de vos amis parce qu'il est trop saoul, c'est un abandon.

Je ne veux pas dire les déposer dans un endroit sûr et chaud pour dormir. Je parle de soi-disant amis qui laissent simplement leur compagnon ivre dans un bus, un taxi… ou pire encore, dans la rue. Étonnamment, la grande majorité de ceux à qui j'ai assisté dans cette situation sont des femmes. J'avais toujours considéré que les filles étaient plus protectrices vis-à-vis de leurs amis, mais soudain, à un moment de la nuit, toutes les postures de protection soudées s'éloignent de la fenêtre parce qu'un des membres du groupe est trop ivre pour gérer plus longtemps. Elle ne peut pas marcher jusqu'au prochain club ou bar. Elle vomit trop ou est pratiquement inconsciente et ne pèse pas lourd lors de la nuit.

Il y a quelques années, j'ai été convoqué par un jeune adolescent qui avait été retrouvé par un passant dans une porte tôt le matin pendant un week-end. Elle était recroquevillée, à moitié vêtue et le vomi dans les cheveux sur le seuil d'une entrée d'immeuble de bureaux. Quand je l’ai réveillée et qu’elle a pu me parler, elle m’a dit que ses amis l’avaient quittée et qu’elle avait essayé de rentrer seule dans un taxi. Elle avait vomi à l'arrière du taxi et le chauffeur l'avait jetée dehors. Elle s'était approchée de la marche et s'était recroquevillée pour dormir.

LIRE PLUS SUR LE JOURNAL DE PARAMEDIC

Les commentaires sont fermés.