Un nombre estimé d’enfants 14,000 souffrant de malnutrition aiguë sévère

L'augmentation du nombre d'enfants qui seront identifiés comme souffrant de malnutrition aiguë sévère (MAS) selon les nouvelles normes de l'OMS signifie que les organisations impliquées sont confrontées à une pénurie de fournitures nutritionnelles en 2015.

Les horreurs de la contrebande et du trafic de personnes sur des bateaux à travers le golfe du Bengale et la mer d'Andaman ont attiré l'attention du monde entier en mai à la suite d'informations dans les médias révélant des fosses communes en Thaïlande et plus tard également en Malaisie.
Des milliers de personnes auraient été bloquées en mer début mai, après que les autorités thaïlandaises et d'autres pays de la région ont réprimé les gangs de trafiquants, plusieurs bateaux ayant été abandonnés par leurs équipages.
Le 22 mai, un bateau avec 208 hommes et adolescents, ainsi que 20 membres d'équipage, a été secouru par la marine du Myanmar au large des côtes de l'État de Rakhine. Le 29 mai, un autre bateau a été secouru au large des côtes de la région d'Ayeyarwady, avec 733 personnes, dont plus de 100 femmes et enfants, à bord après avoir été abandonné par son équipage.

Le gouvernement et les organisations humanitaires fournissent une assistance

Les personnes sauvées des bateaux ont été emmenées dans deux centres d'accueil au nord de Maungdaw. Sur les sites, ils ont reçu de la nourriture, de l'eau, des vêtements, des soins médicaux, un soutien psychosocial et d'autres aides de base des autorités locales, ainsi que des agences des Nations Unies, de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) et des ONGI. De nombreuses personnes ont déclaré qu'elles étaient en mer depuis plus de trois mois au moment où elles ont été secourues.
Du 22 au 24 mai, une délégation de haut niveau de l'ONU, comprenant le Conseiller spécial du Secrétaire général de l'ONU pour le Myanmar, s'est rendue dans l'État de Rakhine. Ils ont rencontré le Ministre principal et d’autres représentants du Gouvernement de l’État de Rakhine et ont rendu visite aux personnes récemment débarquées du premier bateau.
Huit personnes sur le premier bateau et 187 survivants sur le second bateau étaient originaires de l'État de Rakhine, selon le Département de l'immigration et de l'enregistrement national de l'État de Rakhine. Au 30 juin, les autorités du Myanmar continuaient de déployer des efforts pour faciliter le rapatriement vers le Bangladesh, en étroite coordination avec les autorités bangladaises, et pour faciliter les retours vers les lieux d'origine dans l'État de Rakhine.
Les personnes sauvées de ces deux bateaux faisaient partie d'un total de plus de 140,000 2012 personnes qui auraient quitté le Bangladesh et l'État de Rakhine à travers le golfe du Bengale depuis XNUMX, selon l'Unité régionale de surveillance des mouvements maritimes du HCR à Bangkok.
Les personnes, y compris un nombre croissant de femmes et d'enfants, sont généralement transportées par des passeurs sur des bateaux qui passent souvent par la Thaïlande, en direction de pays qui incluent la Malaisie et l'Indonésie. Ils sont vulnérables à la traite et aux abus, et sont souvent battus et détenus contre rançon jusqu'à ce que leurs familles payent des frais pour leur libération, selon des entretiens avec des survivants.
Le 29 mai, le Gouvernement royal thaïlandais a organisé une réunion spéciale sur les migrations irrégulières dans l'océan Indien à Bangkok. La réunion était la première réunion régionale visant à aborder collectivement la question de la migration irrégulière et a réuni des représentants de haut niveau de 17 pays de la région, dont le Myanmar, ainsi que le HCR, l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime et l'OIM.
La réunion s'est terminée par une série de recommandations, notamment sur la recherche et le sauvetage, le débarquement en toute sécurité, la lutte contre la traite, l'accueil à l'arrivée et les causes profondes, tout en soulignant la nécessité d'efforts collectifs entre les pays concernés.

POINTS FORTS

  • Sur des boat people 900 sauvés au large des côtes du Myanmar en mai
  • Nouvelle initiative dirigée par le gouvernement pour améliorer les conditions de vie des personnes déplacées à Rakhine
  • Inondations dans l'État de Rakhine
  • L'accès à l'éducation s'est élargi à Rakhine mais d'importantes lacunes subsistent, en particulier pour les adolescents
  • Plus de jeunes enfants à Rakhine auront besoin de traitement pour la malnutrition aiguë sévère
  • Quatre ans plus tard, il reste d'importants besoins humanitaires pour les personnes déplacées dans 100,000 dans les États de Kachin et du nord du Shan
  • 37% des besoins de financement humanitaire de 2015 satisfaits à ce jour
Bulletin_Humanitaire_OCHA_Mai-Juin2015

SOURCE

Les commentaires sont fermés.