Le mauvais temps cause la mort de 13 dans le sud-ouest de la France

Hier, des inondations ont tué au moins deux personnes de 13 dans le sud-ouest de la France. Des coulées de boue ont détruit des routes et des villages. Les torrents font rage devient une urgence car l'équivalent de plusieurs mois de pluie est tombé du jour au lendemain en l'espace de quelques heures.

 

Quatre morts ont été découvertes autour de la ville de Villegailhenc, près de l'Aude, dans l'Aude. Le bilan global de 13 a été attribué au Premier ministre Edouard Philippe.

À Villegailhenc, le témoin Ines Siguet a déclaré que les eaux montaient tellement vite que les gens étaient bloqués sur les toits de leurs maisons et étaient héliportés. Elle a posté une vidéo de la route déchirée où se trouvait le pont, la ville étant maintenant coupée en deux.

"Il ne reste plus rien, il n'y a qu'un trou", a-t-elle déclaré à l'Associated Press lors d'un entretien téléphonique. "C'était très violent."

D'autres routes ont également été inondées, laissant la ville isolée, a déclaré 17, dont l'école avait été fermée.

Plus de 1,000, des habitants de la ville de Pezens ont été évacués en raison des risques liés à la construction d’un barrage à proximité.

Alain Thirion, préfet de l'Aude, a déclaré que certains des morts semblaient avoir été emportés par les eaux de crue. Dans la ville de Conques-sur-Orbiel, la rivière s'est élevée de plus de six mètres, a-t-il déclaré. Les eaux de crue étaient parfois trop puissantes pour que les services d’urgence puissent passer, même sur des bateaux, a-t-il déclaré.

Des images télévisées ont montré des eaux traversant des villes et des villages, des voitures bloquées dans les eaux de crue.

Les écoles ont été fermées et les autorités ont exhorté les gens à rester chez eux.

Les commentaires sont fermés.