Épidémie d'Ebola: une subvention de £ 2.5m UK pour aider les enfants

Le Royaume-Uni a annoncé une subvention de £ 2.5m pour aider les enfants touchés par l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest.

L'argent, pour la charité Unicef, aidera ceux qui ont “perdu leur famille ou dont les parents sont traités”.
Justine Greening, secrétaire au développement international, a déclaré, en Sierra Leone, que les enfants ne seraient pas «laissés pour compte une fois le virus Ebola vaincu».
Dans le même temps, le Premier ministre David Cameron a critiqué la réponse de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à Ebola.
Les travaux financés par la subvention britannique Unicef ​​comprendront "des services dédiés à la réunification des enfants afin de les aider à localiser les membres de leur famille élargie", a déclaré le gouvernement.
D'autres projets comprendront six centres de soins pour enfants en quarantaine, ayant perdu contact avec leur famille ou devenus orphelins.
La Guinée, le Libéria et la Sierra Leone sont les pays les plus touchés par l'épidémie actuelle d'Ebola, qui a été identifiée en mars et qui a tué plus de personnes que 6,000 jusqu'à présent.
Les efforts d’aide du Royaume-Uni ont été concentrés sur la Sierra Leone, une ancienne colonie britannique, avec £ 230m engagé jusqu'à présent.
Le gouvernement du pays a identifié plus de 7,000 enfants touchés par l'épidémie de virus et Mme Greening a déclaré que le Royaume-Uni contribuerait à les protéger.
«Le virus Ebola ne prend pas seulement la vie des gens, il laisse les enfants sans familles et les survivants confrontés au rejet de leur communauté», a-t-elle déclaré.

'Soins et amour'
«De nombreux enfants ont soudainement vu leurs parents contracter le virus Ebola ou, au pire, perdu l'un de leurs parents ou les deux.
«Nous devons veiller à assurer leur sécurité, à les aider à faire face aux terribles expériences qu’ils ont vécues et, chaque fois que possible, à localiser leurs familles élargies qui peuvent leur donner les soins et l’amour dont ils ont besoin.»
Une partie des fonds du Royaume-Uni aidera à soutenir les «groupes vulnérables», notamment les femmes enceintes et les personnes handicapées en quarantaine.
S'adressant plus tôt à un comité de députés britanniques, M. Cameron a critiqué la rapidité de la réponse de l'OMS à Ebola et a déclaré que l'organisation "ne fonctionnait pas très bien".
"Le monde entier a été un peu lent à prendre conscience de cela", a-t-il déclaré.
"Tout le monde savait que c'était un problème, mais je pense que beaucoup de gens pensent que l'OMS gère ces problèmes et qu'ils ne le font pas nécessairement."

Lire la suite

Vous pourriez aussi aimer