Geneval Call lance une application mobile pour sensibiliser les groupes armés au droit de la guerre

Le quiz de l'application, intitulé "Combattant plutôt que tueur", est un nouvel outil qui facilitera la diffusion des règles protégeant les civils en conflit. Il est disponible en anglais, français et arabe

Un hôpital peut-il être ciblé si l'ennemi est à l'intérieur et vous cible? Pouvez-vous inscrire des jeunes en tant que combattants sans être sûr qu'ils sont 18? Pouvez-vous prétendre vous rendre pour attaquer votre ennemi par surprise? C’est le type de questions - et elles impliquent parfois des réponses complexes - que de nombreux combattants de groupes armés peuvent se poser dans des zones de conflit. Le nouveau quiz sur les applications mobiles de l'Appel de Genève - appelé Combattant, pas tueur- est disponible en anglais, en français et en arabe et fournit les réponses à ces questions de manière simple mais méticuleuse.

Il y a deux ans, l'Appel de Genève a lancé une campagne vidéo de sensibilisation du droit de la guerre (droit international humanitaire) à l'opposition syrienne. Il lance aujourd'hui une application pour téléphone portable, disponible sur iPhone et sur Android, afin de sensibiliser les combattants, les commandants, les officiers, les dirigeants politiques et les populations civiles au droit de la guerre.

Le quiz a deux niveaux de difficulté et des scénarios 28. Les utilisateurs sont confrontés à des situations réalistes et à des questions relatives aux tactiques de guerre, à l'assistance aux blessés, à l'utilisation de certaines armes, à la protection des enfants ou à la conduite des hostilités. S'ils répondent correctement, les utilisateurs peuvent accéder à Commander Level. Ici, ils seront confrontés à des scénarios plus complexes, mais ils recevront un certificat de réussite s'ils réussissent.

La diffusion du droit de la guerre aux parties belligérantes, en particulier aux groupes armés, est essentielle pour assurer la protection des populations civiles pendant les conflits. Toutefois, cela reste un défi majeur, car les membres de ces groupes armés ont rarement reçu une formation de base, ont un niveau d’instruction différent et sont situés dans des zones reculées. Cette application va essayer, au moins partiellement, de surmonter ces difficultés.

«Pour que les groupes armés respectent le droit de la guerre, il est essentiel qu’ils en prennent connaissance et s’approprient ses principes. Cette application mobile est un outil, à côté de nos livrets et vidéos illustrés, qui complétera notre dialogue et notre formation sur le terrain. Cela conduira à une diffusion encore plus large des règles protégeant les civils en conflit », a ajouté Elisabeth Decrey Warner, présidente de l'Appel de Genève.

extrait de ReliefWeb Headlines http://bit.ly/1J5PaA8
via IFTTT

Les commentaires sont fermés.