Typhon Hagupit, MSF évalue les problèmes

Le typhon Hagupit s'est affaibli et, bien que l'ampleur des dégâts à travers les Philippines reste encore floue, elle ne semble pas être aussi grave que ce que l'on craignait d'abord, a déclaré Olivier Aubry, chef de mission de Médecins Sans Frontières aux Philippines.

"La situation est très différente de celle de l'année dernière", a déclaré Aubry. «Le typhon Hagupit a été classé dans la catégorie trois, ce qui signifie des vents et des précipitations beaucoup moins importants que ceux du typhon Haiyan, de catégorie cinq. Bien que nous n'ayons pas de chiffres officiels, il semble que les évacuations se soient déroulées de manière efficace et que les pertes en vies humaines aient été moins nombreuses. »

Le typhon qui a touché le sol pour la première fois dimanche soir dans la ville de Dolores, à l'est de Samar, s'est maintenant déplacé au nord-ouest de Torrijo, sur l'île de Marinduque. Le typhon est actuellement classé dans la catégorie 1 et est même aussi bas qu'une tempête tropicale.

Alors que le niveau des dégâts et les besoins médicaux des habitants de Samar sont encore flous, les équipes de MSF à Tacloban se préparent à partir demain pour se rendre dans certaines parties de l'île.

L’équipe, composée d’un coordonnateur de terrain, d’un logisticien et d’un référent médical, se rendra en voiture dans le sud-ouest de Samar avant de se diriger vers Taft, à l’est de l’île.

Les équipes de chirurgie et de coordination de MSF restent en attente à Manille, incapables de partir en raison des mauvaises conditions météorologiques à Manille et dans les zones touchées par le typhon. MSF dispose de deux hélicoptères en attente qui peuvent transporter rapidement les équipes à Tacloban et dans les zones touchées de l'île de Samar dans les plus brefs délais.

Les équipes sont actuellement programmées pour partir demain pour Tacloban, avec l’équipe de coordination chargée d’évaluer le nord-est de Samar.

Entre temps, le personnel de MSF à Tacloban a signalé un assouplissement des conditions météorologiques avec des pluies légères et des inondations uniquement dans les zones proches de la mer.

L’hôpital provincial Leyte de Palo, soutenu par MSF, fonctionnait normalement et tous ses employés étaient de retour au travail. À ce jour, des mères et des bébés 33 ont subi une césarienne pendant la nuit. Six autres personnes ont été blessées par le typhon.

«Les choses se passent comme d'habitude», a déclaré Elvis Otieno, coordinateur du projet à Tacloban. «Nous sommes opérationnels et les patients continuent à venir aujourd'hui. Les gens sont de retour dans les rues et les voitures sont sur la route. "


MSF a travaillé aux Philippines lors de la réponse au typhon Haiyan de 2013, fournissant des services médicaux à la population touchée dans les Visayas orientales.

Les commentaires sont fermés.