Sécheresse anormale africaine, l'infographie

Les précipitations restent inférieures à la moyenne dans certaines parties de l'Afrique de l'Ouest, de l'Amérique latine, de l'Éthiopie et de Djibouti

Risques climatiques en Afrique

Un début tardif de la saison des pluies, suivi d'une pluviosité mal répartie, a entraîné une sécheresse anormale au Burkina Faso, dans le nord du Ghana, au Togo et au Bénin, dans l'ouest du Niger et dans le centre-nord du Nigéria. Le manque de précipitations au cours des cinq dernières semaines a retardé les semis et déjà nui aux activités de culture dans certaines parties de cette région. 2. Une mauvaise distribution des précipitations de mars à mai a eu un impact négatif sur les cultures dans la SNNPR, dans les zones centrales et productrices de l’Éthiopie, dans l’Erythrée orientale et à Djibouti. La saison mars-mai ayant déjà pris fin, une reprise est peu probable.

[document url = ”http://reliefweb.int/sites/reliefweb.int/files/resources/Global%20Weather%20Hazard-150618.pdf” width = ”600 ″ height =“ 760 ″]

Les commentaires sont fermés.