Tendances temporelles dans l'incidence et le pronostic de la sténose aortique

Tendances temporelles de l'incidence et du pronostic de la sténose aortique
Une étude nationale de la population suédoise

Le vieillissement des populations occidentales devrait entraîner une augmentation de la fréquence de la sténose aortique (SA), mais les données sont limitées. Des études récentes ont signalé une baisse de l'incidence et de la mortalité pour d'autres maladies cardiaques majeures. Nous visions à étudier les tendances temporelles de l'incidence et du pronostic de la SA en Suède.

Méthodes et résultats—Avec l'utilisation de registres nationaux, tous les patients adultes de la population suédoise avec un premier diagnostic de SA, d'insuffisance cardiaque, d'infarctus aigu du myocarde et de remplacement valvulaire aortique pour SA entre 1989 et 2009 ont été identifiés et suivis jusqu'à fin 2010 pour mortalité toutes causes et d'origine cardiovasculaire. L'incidence ajustée selon l'âge de la SA en Suède est passée de 15.0 à 11.4 chez les hommes et de 9.8 à 7.1 chez les femmes pour 100 000 entre 1989 à 1991 et 2007 à 2009, et l'âge médian au moment du diagnostic a augmenté de 4 ans pour les hommes et les femmes. Le risque relatif ajusté selon l'âge et le sexe de mortalité à 1 et 3 ans en 2007 à 2009 était de 0.58 (intervalle de confiance à 95%, 0.53-0.63) et 0.60 (intervalle de confiance à 95%, 0.56-0.65), respectivement, par rapport à 1989 à 1991. Des améliorations similaires ont été observées pour l'insuffisance cardiaque et l'infarctus aigu du myocarde. Les résultats étaient globalement cohérents entre les sous-groupes. La mortalité postopératoire à 30 jours a diminué malgré une augmentation de l'âge médian au moment du diagnostic.

Conclusions—Les taux d'incidence et de mortalité dans la SA en Suède ont diminué entre 1989 et 2009 dans une mesure similaire à celle observée pour l'insuffisance cardiaque et l'infarctus aigu du myocarde. Ces résultats pourraient suggérer qu'un meilleur contrôle des facteurs de risque et un traitement cardiovasculaire, combiné à une utilisation accrue du remplacement de la valve aortique chez les personnes âgées et à une réduction de la mortalité périopératoire lors du remplacement de la valve aortique, se sont traduits par des effets favorables pour la SA.
(Circulation. 2015; 131: 988-994. DOI: 10.1161 / CIRCULATIONAHA.114.012906.)

[document url = ”https://dl.dropboxusercontent.com/u/27913201/Pdf/Circulation-2015-Martinsson-988-94.pdf” width = ”600 ″ height =“ 600 ″]

Les commentaires sont fermés.