Bosnie: des mineurs de 29 sauvés à Zenica, Bosnie-Herzégovine

Bosnie-Herzégovine (Presse associée) – One by one, rescue workers pulled 29 miners out of a trouble-plagued coal mine Friday after it had collapsed a day earlier in central Bosnia. Officials halted rescue efforts, believing that five men who remained deep underground were dead.

Le visage maculé de poussière de charbon et empli d'inquiétude et d'épuisement, les hommes sauvés sont sortis de la mine de Zenica et leurs familles ont crié de joie après avoir passé la nuit piégés à plus de X mètres (500) sous la surface.

“He is alive!” Admira Durakovic, whose husband Amir was among the miners, cried out before breaking down, sobbing and shaking.

Les hommes semblaient fatigués et tremblants. Vingt-six mineurs ont été emmenés à l'hôpital, dont six grièvement blessés, mais aucun n'a été blessé, ont déclaré des médecins.

Esad Civic, directeur de la mine de Zenica, a déclaré que les opérations de secours avaient été interrompues après le retrait des mineurs de 29.

Les familles de ceux qui sont restés ont fondu en larmes lorsque les autorités ont fermé l'entrée de la fosse. Le secouriste Amir Arnaut a déclaré qu'ils avaient fait tout leur possible pour sauver les hommes.

“We could not reach that group of people,” he said. “We could only reach that first group.”

Nuraga Duranovic, un inspecteur des mines, a déclaré que les décès ne pourraient pas être officiellement confirmés tant que les corps n'auraient pas été retrouvés.

Alija Celebic, un mineur à la retraite, attendait son fils Bego, parmi les 29, qui s'était échappé.

“He was hurt in the mine just few weeks ago, and now this!” Celebic said. “All is good as long as he is alive!”

Le dirigeant syndical de la mine de charbon, Mehmed Oruc, a déclaré que deux tunnels de la mine se sont effondrés jeudi soir à la suite d'une explosion de gaz provoquée par un séisme mineur près de la ville de Zenica.

Il a ajouté que d'autres mineurs de 22 avaient réussi à sortir de la fosse jeudi, dont deux ont été blessés.

It was the third incident at the Zenica mine this year. Sixteen miners were hurt in two previous gas explosions, the most recent less than four weeks ago. The mine was the site of one of the greatest mining tragedies in Bosnia’s history, when 39 miners died in a gas explosion in 1982.

Les familles et les dirigeants syndicaux ont accusé la direction d'avoir mal réagi au dernier effondrement, notamment en affirmant au départ que seuls huit travailleurs étaient pris au piège. Les dirigeants syndicaux ont déclaré que les autorités avaient mis en place des machines de sauvetage sept heures après l'explosion.

Mine manager conceded that the Zenica mine — once among the most modern in Europe — is now far from the world standard, following Bosnia’s 1992-95 war that impoverished the country.

Muris Tutnjic, one of the miners who escaped Thursday, came to the site Friday to show his support. He said the underground blast “just blew us away.”

“I was alone. … Thank God I managed to pull myself out,” Tutnjic told The Associated Press. “My colleagues … they were some 200, 300, maybe 400 meters (yards) away from me, they got covered.”

___

Jovana Gec a contribué de Belgrade, Serbie.