Les médecins sont #NotaTarget

Action solidaire dans les médias sociaux contre le meurtre ciblé de civils et d’agents humanitaires

3, le Conseil de sécurité des Nations Unies votera en mai sur une résolution visant à mettre fin aux futures attaques contre les hôpitaux, les patients et les civils dans les zones de guerre. Nous avons suivi de près la rédaction de cette résolution et nous avons maintenant besoin de votre aide pour faire en sorte qu’elle soit aussi forte que possible.

Médecins Sans Frontières (MSF) a lancé un acte de solidarité dans les médias sociaux pour défendre la protection des civils et des infrastructures civiles, des patients, du personnel médical et des hôpitaux en période de conflit.

Il y a quelques mois, après que notre hôpital de Kunduz, en Afghanistan, ait été attaqué et détruit par l'armée américaine, vous avez aidé Médecins sans frontières à défendre la protection des installations médicales en signant notre pétition demandant une enquête indépendante sur l'attentat à la bombe. Nous espérons que vous vous joindrez à nous pour la prochaine étape de cette campagne.
Plus précisément, Médecins sans frontières veut s'assurer que cette résolution:
  • Réaffirmer les obligations existantes de tous les pays en vertu du droit international humanitaire (DIH);
  • Réaffirmer la protection de la fourniture impartiale des soins médicaux, des agents de santé et de tous les patients, indépendamment de leurs antécédents (conformément au DIH)
  • Établissez des enquêtes indépendantes efficaces pour signaler les attaques sur les installations médicales et demander des comptes à ceux qui attaquent.

Que pouvez-vous faire?

1. Inscrivez-vous à notre coup de foudre et aidez-nous à exploiter le pouvoir de la foule pour amplifier notre message au Conseil de sécurité des Nations Unies.

  • Prêtez votre compte Facebook, Twitter ou Tumblr pour nous aider à envoyer un message au Conseil de sécurité des Nations Unies dans la perspective du vote de la résolution
  • Il nous faut au moins des partisans de 500 pour rejoindre Thunderclap. Si nous atteignons cet objectif d’ici mai 2, les partisans enverront simultanément un message que le Conseil de sécurité de l’ONU entendra haut et fort.