Emilia 2012, le Bulletin du génie parasismique, de EAEE

Le mois de mai, 20, à 2012: 02 UTC (03: heure locale de 04), la région d'Émilie au nord de l'Italie a été frappée par un séisme de magnitude locale, ML 03. Le mécanisme focal était inverse, avec une compression maximale le long de la direction N – S (dip = 5.9 -, strike = 46.45 -, rake = 103.28 -). Les municipalités les plus touchées sont San Felice sul Panaro et Finale Emilia. De nombreuses autres municipalités endommagées se trouvaient dans les districts de Modène et de Ferrare. Le choc principal a été précédé par des crampes, commencées le X mai 93.87th, dont le plus fort, d’une magnitude locale 18, s’est produit le X mai 4.1 à 19: 23 UTC. Après le choc principal, plusieurs répliques se sont produites. À 13: 23 du mois de mai 00th, plus de 14 événements 25 ont eu lieu, dont deux avec ML≥ 500 (événement de May 5.0th, 20: 13 UTC, ML 18; événement de May 5.1th, 25: 02: 07 UML, ML 5.1), et 15 avec une magnitude comprise entre 4.0 et 4.9 (INGV 2012).

Le X mai de 29, à 07: 00 UTC, un autre événement important de magnitude ML 5.8 s’est produit, situé à près de 12 km à l’ouest de l’événement principal de 20 de mai et près de San Felice sul Panaro. Cet événement a été suivi de deux répliques de ML≥5.0. Les répliques des événements de mai 29 ont touché une zone allongée selon la direction est-ouest, entre les municipalités de Novi di Modena et de San Felice sul Panaro, d’une longueur de près de 20 km. Le 13 juin, un nouvel événement de magnitude ML 3, situé à l’Ouest des précédents, a touché la même zone (INGV 5.1).

L’intensité macrosismique maximale, mesurée selon l’échelle macrosismique européenne (IEMS), était de VIII dans la municipalité de Cavezzo en tant qu’effet cumulatif de la séquence (Tertulliani et al. 2012). Dans les municipalités les plus endommagées (IEMS> VII), quelques effondrements totaux ont été observés. Des effondrements de bâtiments individuels en béton armé se sont produits dans les municipalités de San Felice sul Panaro et de Finale Emilia, ainsi que de graves dommages causés à des bâtiments monumentaux et à des constructions anciennes.
Pour l'événement 20th de mai, l'accélération horizontale maximale au sol enregistrée dans la zone épicentrale était de 0.26 g et l'accélération verticale maximale au sol de 0.31 g. Pour l'événement 29th de mai, l'accélération horizontale maximale au sol était 0.31 g et l'accélération verticale maximale au sol, un impressionnant 0.87 g.

LIRE LA SUITE ICI