Jordanie: Cinq ans de crise syrienne et aucune solution en vue

Source: Comité international de la Croix-Rouge
Pays: Jordanie, République arabe syrienne

Sans interruption de la crise, les gens continuent à rechercher la sécurité en traversant la frontière syrienne pour se rendre en Jordanie. La majorité d'entre eux entrent en Jordanie par la frontière nord-est du pays.

Sans aucun relâche dans la crise, les gens continuent à rechercher la sécurité en passant de la Syrie à la Jordanie. La majorité d'entre eux entrent en Jordanie par la frontière nord-est du pays, où la chaleur caniculaire de l'été ajoute à leur misère.

«J'ai été obligé de parcourir des dizaines de kilomètres à travers le désert avec presque pas d'eau ni de nourriture», explique Um Hussein, une réfugiée syrienne originaire de Damas. «Il m'a fallu environ 48 heures pour atteindre la Jordanie. Le voyage était épuisant.

Pour répondre aux besoins des réfugiés, le CICR fournit aux Syriens qui arrivent, qui séjournent initialement dans quatre centres de transit soutenus par le CICR, une assistance essentielle, notamment des repas cuisinés, de l'eau potable, des articles d'hygiène et des fournitures médicales de base. Dans le même temps, à Tal Shihab, le CICR apporte son soutien à un hôpital de campagne géré par les services médicaux royaux afin de fournir une assistance médicale aux Syriens blessés par la guerre.

En mai et juin, le CICR a pris les mesures suivantes pour aider les réfugiés syriens en Jordanie:

Aide d'urgence

  • Le CICR a fourni aux réfugiés syriens installés dans les installations de transit de Hadalat, Rukban, Bustana et Rweyshid, dans la zone frontalière nord-est, environ 1 repas 111,830, des barres à biscuits énergétiques 122,000 et des kilogrammes de dattes 4,760.
  • Le CICR a distribué des barres de savon 6,240, des bouteilles de shampoing 1,560, des couches 14,000, des serviettes hygiéniques 12,000 et des jerrycans 300 aux réfugiés syriens installés dans les quatre centres de transit.

Eau et assainissement

  • Le CICR a régulièrement fourni des services de nettoyage de tentes, de caravanes pour abris et d'installations sanitaires dans les installations de transit de Hadalat, Rukban, Bustana et Rweyshid.
  • Le CICR fournissait régulièrement de l'eau traitée destinée à la consommation humaine et à la consommation domestique dans les installations de transit de Hadalat, Rukban, Bustana et Rweyshid, ainsi que dans le mur de sable de Hadalat et de Rukban.
  • En été, le CICR a installé des réservoirs d'eau supplémentaires, doublant ainsi le nombre d'installations de stockage sur le mur de sable situé près de Hadalat et de Rukban. En outre, dans les quatre installations de transit, le CICR a remplacé les appareils de chauffage par des ventilateurs dans toutes les tentes et entretenu les climatiseurs et les générateurs d’énergie.
  • Le CICR a construit des stores et posé des revêtements de sol dans les trois postes de santé de Rukban, Hadalat et Rweyshid.
  • À 4 May, à North Badia, le CICR et le ministère de l’Eau et de l’Irrigation ont officiellement inauguré leurs projets communs relatifs à l’eau. Le CICR a assuré le suivi des projets achevés sur les sites de Sabha, Rawdat Basma, Amra wa Omera, Mukifta, Bustanah, Deir Al Kahaf, Rweyshid et Al Hurra. Le CICR a également amélioré les forages alimentant les stations de traitement de l'eau de Rweyshid et d'Al Hurra.
  • Au poste de santé de Tal Shihab, le CICR a modernisé ses installations électriques et fourni du matériel de lutte antivectorielle.

Santé

  • Aux postes de santé offrant des services aux réfugiés syriens à Hadalat, Rukban, Bustana et Tal Shihab, le CICR a fourni au Service médical royal jordanien des fournitures médicales, du matériel médical et un support technique.
  • At the ICRC-run medical facility at Raba’a Al Sarhan Registration Centre in Mafraq, some 3,350 Syrian refugees received medical screening, some 1,000 of the refugees benefited from clinical services, and around 480 of the Syrians were transferred by ambulance to other health facilities.
  • Le CICR a organisé des sessions de formation de base aux premiers secours sur 17 pour les réfugiés syriens de 580 dans le camp de Zaatari, ainsi qu'une session de ce type à l'intention de personnes de 20 dans le camp d'Azraq.
  • Le CICR a organisé un «cours sur les soins préhospitaliers» à l’intention des prestataires de soins de santé syriens 31 participant à la gestion des victimes du conflit syrien. Il a également organisé un «cours sur les traumatismes dans les salles d'urgence» à l'intention des membres 18 des établissements de santé locaux et des organisations internationales, dans le but d'accroître leur capacité d'intervention d'urgence pour répondre aux besoins des réfugiés syriens malades et blessés.

Rétablir le contact entre les membres de la famille

  • Avec le soutien des volontaires de la Société du Croissant-Rouge jordanien (JRCS), le CICR a offert des appels téléphoniques internationaux gratuits afin que, autour de 8,000, des réfugiés syriens installés dans les camps de Zaatari et d'Azraq puissent rester en contact avec des membres de leur famille en Syrie et ailleurs.
  • Autour de 370, les réfugiés syriens entrant en Jordanie ont pu envoyer un message d’urgence «salut-et-bien» aux membres de leur famille vivant en Jordanie, en Syrie et dans les pays voisins.
  • Le CICR a délivré des documents de voyage 77 aux réfugiés ayant bénéficié d'une réinstallation dans des pays tiers.

Travailler en partenariat avec le JRCS

  • Certains réfugiés syriens 3,135 vivant dans des communautés hôtes des gouvernorats de Mafraq et de Madaba ont reçu une aide en espèces mensuelle dans le cadre d'un programme CICR-JRCS.
  • Le CICR a organisé trois sessions de formation aux premiers secours pour les membres de 84 JRCS.

Promotion du droit international humanitaire

  • En mai, dans le but de sensibiliser l'opinion publique au droit international humanitaire et de le faire mieux respecter en temps de guerre en Syrie, le CICR a organisé à Amman une session de formation de trois jours à l'intention des organisations impliquées dans le conflit syrien. L'ordre du jour comprenait des questions liées à la conduite des hostilités; protection de la population civile ainsi que des structures et du personnel de santé; gestion des cadavres; et rechercher des personnes disparues.
  • En juin, dans le camp de Zaatari à Mafraq, le CICR a organisé une session de dissémination d’une journée sur le CICR et le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Les chefs de la communauté syrienne 37 étaient présents.

Pour plus d'informations, s'il vous plaît contacter:

Hala Shamlawi, CICR Amman, tél.: + 962 777 398 794
Dibeh Fakhr, CICR Genève, téléphone: + 41 22 730 37 ou + 23 41 79 447 37

de ReliefWeb Headlines http://bit.ly/1HHsIeA
via IFTTT

Les commentaires sont fermés.