Outils efficaces pour la coordination, la planification et le suivi des actions visant à prévenir la violence sexiste

Le système Comité permanent interorganisations a publié des directives intéressantes pour les volontaires et les sauveteurs, les travailleurs des ONG humanitaires et les communautés touchées par un conflit armé. Celles-ci "Lignes directrices pour l'intégration des interventions de lutte contre la violence sexiste dans l'action humanitaire Réduire les risques, promouvoir la résilience et aider à la reconstruction«Fournir des conseils pratiques et des outils efficaces aux humanitaires et aux communautés touchées par les conflits armés, les catastrophes naturelles et autres urgences humanitaires pour coordonner, planifier, mettre en œuvre, suivre et évaluer les actions essentielles pour la prévention et l'atténuation de la violence sexiste, étapes de la gestion des catastrophes et des situations d’urgence: de la préparation au relèvement.

Le Comité permanent interorganisations (CPI) est le principal mécanisme de coordination interorganisations de l’aide humanitaire. Il s'agit d'un forum unique réunissant les principaux partenaires humanitaires, onusiens ou non. L'IASC a été créé en juin 1992 en réponse à Résolution 46 / 182 de l'Assemblée générale des Nations Unies sur le renforcement de l'aide humanitaire.

Le document explique comment effectuer les actions essentielles de manière coordonnée dès les premiers stades de la préparation aux situations d’urgence. Ces actions sont nécessaires dans toutes les crises humanitaires et se concentrent sur trois objectifs généraux et interdépendants décrits dans ce document:

1. Réduire le risque de violence sexiste en mettant en œuvre des stratégies de prévention et de réduction de la violence sexiste dans tous les domaines de la réponse humanitaire, de la phase précédant l'urgence à la phase de relèvement;

2. Promouvoir la résilience en renforçant les systèmes nationaux et communautaires qui préviennent et atténuent la violence sexiste, et en permettant aux victimes et aux victimes de violence sexiste d'accéder à des soins et à un soutien; et

3. Aider au rétablissement des communautés et des sociétés en soutenant la capacité locale et nationale à créer des solutions durables au problème de la violence sexiste.

[document url = ”http://interagencystandingcommittee.org/system/files/2015_iasc_gender_based_violence_guidelines.pdf” width = ”600 ″ height =” 740 ″]

Les commentaires sont fermés.