Score de risque de la syncope au Canada - En cas de syncope, les patients sont-ils vraiment en danger ou pas?

Le Canadian Syncope Risk Score a été étudié pour comprendre si une syncope est sur le point de se produire. C'est un questionnaire qui a été projeté par le Institut de recherche de l'Hôpital d'Ottawa et publié sur le Journal de l'Association médicale canadienne.

Ce questionnaire représente une sorte de test de dépistage qui aidera les médecins généralistes et les médecins urgentistes à comprendre si un patient qui souffre d'une syncope mérite ou non d'être hospitalisé, c'est-à-dire à comprendre la dangerosité d'une syncope. C'est le Score canadien de risque de syncope, par le Institut de recherche de l'Hôpital d'Ottawa et Université d'Ottawa.

Ce sera probablement une méthode efficace pour savoir comment traiter les patients et éviter les files d'attente aux urgences. La syncope peut être causée par des conditions graves non évidentes lors de l'évaluation initiale, ce qui peut entraîner des événements indésirables graves, y compris la mort, après l'élimination du service d'urgence. Les chercheurs ont cherché à développer un outil de décision clinique pour identifier les patients adultes atteints de syncope qui sont à risque d'un événement indésirable grave dans les 30 jours suivant la sortie du service d'urgence.

Les méthodes du Canadian Syncope Risk Score

Les chercheurs ont recruté de manière prospective des adultes (âgés de ≥ 16 ans) atteints de syncope qui se sont présentés dans les 24 heures suivant l'événement dans l'un des 1 grands services d'urgence du 6 septembre 29 au 2010 février 27. Ils ont collecté des variables standardisées lors de la présentation de l'indice de clinique. évaluation et enquêtes. Les événements indésirables graves évalués comprenaient la mort, l'infarctus du myocarde, l'arythmie, la cardiopathie structurelle, l'embolie pulmonaire, les hémorragies graves et les interventions procédurales dans les 2014 jours.

Canadian Syncope Risk Score, les résultats

Ils ont recruté 4030 patients atteints de syncope; l'âge moyen était de 53.6 ans, 55.5% étaient des femmes et 9.5% étaient hospitalisés. Des événements indésirables graves sont survenus chez 147 (3.6%) des patients dans les 30 jours suivant la sortie du service d'urgence. Sur 43 candidats prédicteurs examinés, ils en ont inclus 9 dans le modèle final: prédisposition à syncope vasovagale, maladie cardiaque, toute pression systolique lecture aux urgences <90 ou> 180 mm Hg, taux de troponine supérieur au 99e percentile pour la population normale, axe QRS anormal (<−30 ° ou> 100 °), durée QRS supérieure à 130 ms, intervalle QTc supérieur à 480 ms , diagnostic au service des urgences syncope cardiaque et diagnostic aux urgences de la syncope vasovagale (statistique C 0.88, intervalle de confiance [IC] à 95% de 0.85 à 0.90; optimisme 0.015; qualité d'ajustement p = 0.11). Le risque d'événement indésirable grave dans les 30 jours variait de 0.4% pour un score de −3 à 83.6% pour un score de 11. La sensibilité était de 99.2% (IC 95% 95.9% -100%) pour un score seuil de - 2 ou plus et 97.7% (IC à 95% 93.5% -99.5%) pour un score seuil de -1 ou plus.

Plus de détails sur l'étude et les auteurs en fin d'article.

PLUS D'INFOS

Score GCS: Qu'est-ce que cela signifie?

Une «résurrection» d'un patient COVID-19. Du Campus Covid Center, un rapport de cas incroyable

Comment identifier rapidement et avec précision un patient ayant subi un AVC aigu en milieu préhospitalier?

SOURCE

Élaboration du Canadian Syncope Risk Score pour prédire les événements indésirables graves après l'évaluation de la syncope au service des urgences

Les commentaires sont fermés.