Une réanimation cardio-respiratoire réussie sur un patient atteint de fibrillation ventriculaire réfractaire

Une histoire réussie en RCR: ceci a été contribué par le Dr Johanna Moore, une de mes collègues Hennepin qui fait des recherches sur la RCR, avec Keith Lurie et Demetris Yannopoulos. Elle a traduit ses connaissances de recherche en une réanimation spectaculaire.

A 54-year-old male presented via ambulance au service des urgences (SU) en cas d'arrêt cardiaque. Il a été retrouvé à l'extérieur d'une clinique, où la RCR de spectateur a été initiée par le personnel de la clinique. La durée des temps d'arrêt n'était pas claire, mais jugée minime car il s'agissait d'une zone piétonne à fort trafic.

He received an estimated 5 minutes of manual CPR, then, after medic arrival, 20 minutes of LUCAS CPR, including use of the inspiratory threshold device (ITD, ResQPod) pre-hospital. He was noted to be in refractory ventricular fibrillation by paramedics.

As part of his pre-hospital care, a King airway was placed, he was defibrillated 7 times, and received 300 mg IV amiodarone, followed by 150 mg IV amiodarone. He also received 2 mg epinephrine. He was noted to be “chewing” on the King airway and was also given 2 mg IV versed for this.

On arrival to the ED (after 25 minutes of pre-hospital CPR), the patient had agonal respirations and had brief movements of his upper and lower extremities while on LUCAS. [The presence of gasping, or agonal, respirations during cardiac arrest is associated with improved survival.] His continuous end-tidal CO2 readings throughout the case averaged in the 30s mmHg (a sign of effective CPR and good outcome).

LUCAS CPR, avec utilisation de l’ITD, a été poursuivi. Les voies respiratoires de King ont été remplacées par une sonde endotrachéale sans interruption de la RCP, et on a constaté une accumulation de sang dans l'oropharynx postérieur à ce moment-là. Il a également été observé que du sang en petites quantités sortait de la sonde endotrachéale par intermittence. La source du sang n'était pas claire.

He was noted to be hypoxic at that time, with initial recorded oxygen saturation of 70%, and a nadir of 49%. Post intubation, the oxygen saturation remained low, in the 70-80% range.

Several rounds of ACLS medications including epinephrine, sodium bicarbonate, and calcium gluconate were given along with further defibrillation attempts. The rhythm would intermittently convert to ventricular tachycardia after defibrillation but would rapidly degenerate into fibrillation.

C'est fascinant: Le septum est fibrillant, mais la paroi latérale (en bas à droite) ne l’est pas. Comme vous le verrez plus tard, ceci est dû au fait que le STEMI se trouve sur le mur latéral. Il est trop ischémique pour même fibriller!

À peu près au bout de quelques minutes 15-20, la tête du lit était élevée autant que le permettait le LUCAS (degrés 10-20) dans le but d'améliorer l'oxygénation et de préserver la fonction neurologique (“Head Up” CPR). Le patient est resté dans la FV réfractaire.

Lidocaïne 100 mg IV a été administré, ainsi que 2 g de magnésium de manière empirique. 20 mEq KCL a été administré après le retour du potassium initial à 2.6 mEq / L. Le patient est resté dans la FV réfractaire et esmolol bolus, puis goutte à goutte, a été lancé pour le traitement de la tempête ventriculaire.

Further defibrillation shocks were administered without ROSC. Movement of the patient during CPR had stopped, but the end-tidal CO2 remained over 20 mmHg. His oxygenation saturation had improved after intubation and placement in the Head Up position.

Double défibrillation was then performed by placing two separate sets of pads on the patient at once, then performing a simultaneous shock. After 38 minutes of ED CPR and 25 minutes of out of hospital CPR (total, 63 minutes), ROSC was obtained, with a corresponding increase in end-tidal CO2 from the 30 mmHg range to 50 mmHg range. The patient was kept in the Head-Up position. His Chest X-Ray showed diffuse right lung airspace opacities.

SOURCE

Les commentaires sont fermés.