Initiative du Myanmar visant à mettre en place des services d'ambulance d'urgence

Myanmar a pris des initiatives et programme de développement à mettre en œuvre sur l'écart du pays dans les soins de santésurtout sur aspect de la médecine d'urgence. En plus de leurs programmes, le Myanmar a introduit Services ambulanciers d'urgence, qui est considéré comme l’une des étapes importantes pour la mise en place d’un service de médecine d’urgence efficace dans le pays.

Les chiffres du pays ont révélé que 89, pour cent des patients du Myanmar ne reçoivent pas de traitement systématique et dans les délais impartis avant leur hospitalisation. En outre, des chercheurs ont découvert que seuls X% à 3 des cas d’hospitalisation en urgence dans un établissement médical ont accès aux services d’ambulance. Grâce à la disponibilité d'ambulances d'urgence et à des interventions rapides, le taux de mortalité dans le pays sera réduit de 5 pour cent à 20 pour cent.

De 2014 à 2015, le nombre de décès d’enfants dans le pays était lié à un tiers des naissances, dans lesquels des mortalités d’enfants de 62 à 72 ont été observées pour chaque naissance d’enfant de 1,000. Dans cette optique, le gouvernement et les institutions médicales privées, y compris les organisations de la fonction publique, ont coopéré. L'Université de médecine de Yangon a même proposé des cours de master en coopération avec l'Australian College of Emergency Medicine (ACEM).

À l'heure actuelle, la Fondation du service d'ambulance d'urgence qui a été créé à 2016 est un service de médecine d'urgence au Myanmar. La fondation a comblé le vide de la médecine d'urgence incompétente dans le pays, qui avait entraîné des pertes de membres inutiles et même la mort avant son établissement. On considère que ces progrès inversent le fait que seul un pourcentage de la population 4 est en mesure de recevoir un traitement adéquat. services d'ambulance au Myanmar. Avec la disponibilité de Fondation du service d'ambulance d'urgence, Le Myanmar peut désormais fournir à ses compatriotes un service d’urgence compétent, efficace et gratuit.

Actuellement, la fondation a un groupe de travail des ambulances d'urgence 5 qui sont tous complètement équipés avec des équipements tels que portable respirateurs, défibrillateurs et dispositifs avancés de surveillance des patients. Leur groupe de répondeurs se compose de compétents entraînés, enthousiastes spécialistes ambulanciers. En outre, ils traitent à situations d'urgence tels que les accidents de la route et de la circulation, les catastrophes naturelles ou d'origine humaine, ainsi que toutes les urgences médicales, chirurgicales, obstétriques et gynécologiques, orthopédiques et pédiatriques. À ce jour, ils ont pris en charge près de patients en urgence 800 à Yangon et ont sauvé d'innombrables vies. La fondation a permis aux médecins et aux paramédics de travailler main dans la main, fournissant des soins rapides et standard sur le site de l'urgence.

Le plan structurel de la fondation comprend deux phases. La première phase, qui se déroule actuellement, sert la Comité de développement de la ville de Yangon (YCDC) Zone où les services relatifs aux accidents de la route, aux catastrophes naturelles ou d'origine humaine et à toutes les urgences médicales sont pris en charge gratuitement. Toutes ses ambulances sont équipées de pompes à perfusion, de réserves d’oxygène, d’aspirateurs, de pompes à seringues, de nébuliseurs de type 11, de moniteurs patient, d’oxymètres de pouls, de respirateurs portables, de défibrillateurs, de divers brancards et attelles et de médicaments d’urgence. Ils sont tous gérés par des ambulanciers paramédicaux et des médecins agréés et hautement qualifiés, qui ont suivi une formation en soins de traumatologie de première ligne, soins de base à la vie et en soins cardiaques avancés, et une formation internationale en soins de survie aux traumatismes à l'Hôpital général de Singapour (SGH). Ces intervenants sont disponibles avec un service 24h / 24 et fournissent une médecine d'urgence opportune et de qualité.

De l'autre côté, la phase deux semble être réalisée dans un proche avenir. Cela implique des ambulances supplémentaires qui seront stationnées dans des sites appropriés du district de Yangon à l'est, à l'ouest et au nord. La phase deux impliquerait également un service payant pour les réservations et les transferts dans les pays émergents, ainsi qu’un service spécialisé en ligne.

SOURCE 1

SOURCE 2