COVID-19 en Russie: l'agence statistique Rosstat rapporte un nombre de décès beaucoup plus élevé que le ministère de la Santé

COVID-19 en Russie, controverse sur le nombre de décès causés par la pandémie: le service statistique fédéral russe Rosstat a publié des chiffres qui contredisent clairement le nombre de décès rapportés par le ministère de la Santé du pays.

L'actualité a été publiée dans la prestigieuse revue scientifique BMJ (PDF en fin d'article).

«Les derniers chiffres du ministère de la Santé font état de 78 687 décès dus au covid-19 jusqu'au 11 février 2021, écrit le BMJ.

Janvier 2021 a été le mois le plus meurtrier de la pandémie en Russie, le ministère de la Santé faisant état de plus de 20 000 décès.

Mais les chiffres de Rosstat, publiés cette semaine 1, montraient 162 429 «décès liés aux coronavirus» survenus en Russie rien qu'en 2020, près de trois fois plus que le chiffre total du ministère pour 2020 de 57 019.

Sur les 162 429 décès, 86 498 ont été répertoriés comme directement causés par un covid-19 confirmé et 17 470 ont probablement été causés par le virus, mais non confirmés par un test.

Le virus a «significativement» contribué aux complications mortelles d'autres maladies dans 13 524 cas, tandis que 44 937 personnes sont décédées après avoir été testées positives pour le virus, mais ce n'était «pas la principale cause de décès».

Le ministère ne compte que les cas dans lesquels le covid-19 est démontré comme la cause du décès par autopsie.

COVID-19, le nombre de décès en Russie très similaire à celui de l'Italie il y a quelques mois

Une répartition très similaire des chiffres réels et certifiés a été expérimentée en Italie il y a quelques mois.

Lire aussi: COVID-19 En Italie, l'Université d'Oxford a publié une étude sur le nombre réel de décès

Les chiffres de Rosstat proviennent des morgues et des systèmes de notification des décès des gouvernements locaux.

Les décès excessifs signalés par ces sources ont commencé à dépasser les chiffres du ministère de la Santé en avril dernier.

L'extrapolation de l'écart entre les chiffres de Rosstat et du ministère de la Santé à l'heure actuelle indique une mortalité covid-19 à ce jour de 1535 par million d'habitants, ce qui placerait la Russie au sixième rang mondial derrière Saint-Marin, la Belgique, la Slovénie, le Royaume-Uni et la République tchèque .

D'autres chiffres publiés récemment par Rosstat montrent que la Russie a enregistré 323 décès de plus, toutes causes confondues, en 802 qu'en 2020, l'excédent étant fortement concentré à la fin de l'année.

En décembre 2020, la Russie a enregistré 243 décès, contre 235 en décembre 149.

Ce bilan, combiné à une baisse de l'immigration en provenance des anciennes républiques soviétiques, a conduit à la Russie à partir de 2021 avec une population de 510 habitants de moins qu'au début de 000.

Des personnalités de premier plan de l'État russe ont reconnu l'exactitude des chiffres de Rosstat sur les décès excessifs, y compris la ministre de la Santé, Tatiana Golikova.

Mais elle continue de défendre la pratique de la Russie d'attribuer certains décès à d'autres causes chez des personnes dont le test est positif au virus, contre l'avis de l'Organisation mondiale de la santé.

"Malheureusement, la surmortalité en 2020 est apparue dans presque tous les pays du monde et c'est à des niveaux que nous n'aimerions pas voir", a déclaré le porte-parole de Poutine, Dmitri Peskov, aux journalistes.

«C'est une dure réalité à laquelle nous, tous les pays du monde, sommes confrontés à l'ère de la pandémie.»

Interrogé pour expliquer les écarts dans les chiffres officiels, il a déclaré: «Quant aux données entrantes en provenance des régions: il pourrait y avoir des particularités quelque part.»

De nouveaux cas de covid-19 sont en train de baisser en Russie et les restrictions sont levées, bien que la plupart des accusations portées contre plus de 10 000 personnes arrêtées lors de récentes manifestations anti-corruption impliquaient des lois spéciales sur la pandémie destinées à renforcer la distanciation sociale.

Les espoirs du gouvernement reposent sur le déploiement du vaccin Spoutnik.

Lire aussi: Vaccin COVID-19, la Russie présente de nouvelles preuves de l'efficacité de Spoutnik V

Mais malgré un début précoce, seuls 2.2 millions de Russes, soit environ 1.5% de la population, ont été totalement ou partiellement vaccinés.

Les sondages indiquent que 59% des Russes prévoient d'éviter de se faire vacciner.

La Turquie, l'Iran, l'Inde, le Brésil, le Venezuela et le Nicaragua sont d'autres pays fréquemment accusés de sous-dénombrer les décès liés au covid-19.

Au Mexique, les responsables de la santé se sont manifestés en octobre pour dire qu'une étude avait identifié plus de 50 000 décès non signalés liés au covid-19, alors que le pays signalait officiellement 89 000 décès.

Si les chiffres admis par les gouvernements mexicain et russe étaient ajoutés aux bases de données mondiales actuelles - qui ne montrent encore que les chiffres les plus bas - ils augmenteraient le nombre de morts dans le monde de plus de 150 000, à plus de 2.5 millions de morts ».

L'article original du journal médical du BMJ sur le COVID-19 en Russie

Russie bmj.n440.full

Lire aussi:

Parme en tant que centre de soins d'urgence: les ambulanciers paramédicaux de Russie découvrent les principaux équipements d'ambulance

Combat du COVID-19 en Afrique: les aides humanitaires de la Russie arrivent au Congo

La source:

  1. Service statistique de l'État fédéral. Changement naturel de la population parmi les sujets de la Fédération de Russie de janvier à décembre 2020. 8 février 2021. https://rosstat.gov.ru/storage/mediabank/TwbjciZH/edn12-2020.html
  1. Levada-Center. Sondage sur les coronavirus. 24 novembre 2020. https://www.levada.ru/en/2020/11/24/coronavirus-2/
  1. Covid-19: le Mexique reconnaît 50 000 décès de plus que ne le montrent les chiffres officiels. BMJ2020; 371: m4182. doi: 10.1136 / bmj.m4182 pmid: 33122250

Site officiel du BMJ

Les commentaires sont fermés.