La peste à Madagascar tue 33, des cas ont été identifiés: quelques faits sur cette maladie infectieuse

La population malgascienne fait face à une nouvelle épidémie de peste. Les gens se bousculent pour mettre la main sur des antibiotiques et des masques faciaux, avec des problèmes dans les villes les plus importantes. Les événements publics avec des événements de foule ont été annulés, car une rare épidémie de peste pulmonaire se propage rapidement à travers le pays.

L'épidémie de peste à Madagascar continue d'évoluer. Depuis notre dernier rapport sur 4 octobre 2017, un total de nouveaux cas suspectés avec 230, y compris des décès par 17 (taux de létalité 7.4%) ont été signalés. Entre 1 août et 8 octobre 2017, un total de cas 387 (suspects, probables et confirmés) incluant des décès par 45 (taux de létalité 11.6%) ont été signalés dans 27 dans les districts 114 du pays. Parmi ceux-ci, les cas 277 (71.6%) avaient la forme pneumonique de la maladie, 106 était une peste bubonique, un cas était une peste septicémique et les cas 3 n'étaient pas précisés. Parmi les cas 279 notifiés au Laboratoire central de la peste de l'Institut Pasteur de Madagascar, 38 ont été confirmés par PCR (PCR), 113 ont été classés comme cas probables après des tests positifs de tests de diagnostic rapide (TDR) et 123 est toujours suspecté, en attente de résultats. Quatorze (64%) des régions 22 du pays (y compris les régions du Nord et du Sud-Est considérées comme non endémiques) ont été touchées. Depuis le 30 September 2017, au moins huit travailleurs de la santé d’un hôpital de district ont contracté la peste.

On sait que la peste est endémique sur les plateaux de Madagascar (y compris dans le district d'Ankazobe où est apparu le foyer actuel) et une recrudescence saisonnière (principalement la forme bubonique) se produit tôt chaque année entre septembre et avril. Contrairement à la tendance endémique habituelle, la saison de la peste a débuté au début de cette année et l'épidémie actuelle a touché de grands centres urbains, notamment Antananarivo (la capitale) et Toamasina (la ville portuaire).

Il existe trois formes de peste, en fonction de la voie d’infection: bubonique, septicémique et pneumonique.

ARASCA MEDICAL

Les commentaires sont fermés.