Principes de gestion et d'intendance des fluides en cas de choc septique : il est temps de considérer les quatre D et les quatre phases de la thérapie liquidienne

Chez les patients en choc septique, l'administration de fluides lors de la réanimation hémodynamique initiale reste un enjeu thérapeutique majeur

Nous sommes confrontés à de nombreuses questions ouvertes concernant le type, la dose et le moment de l'administration de liquide intraveineux.

Stratégies de gestion des fluides chez les patients en choc septique

Il n'y a que quatre indications principales pour l'administration de fluides intraveineux : outre la réanimation, les fluides intraveineux ont de nombreuses autres utilisations, notamment le maintien et le remplacement de l'eau corporelle totale et des électrolytes, en tant que vecteurs de médicaments et pour la nutrition parentérale.

Dans cette revue de changement de paradigme, nous discutons de différentes stratégies de gestion des fluides, y compris la gestion précoce des fluides adéquate et ciblée, la gestion tardive des fluides conservatrice et l'élimination tardive des fluides ciblée.

De plus, nous développons le concept des « quatre D » de la thérapie liquidienne, à savoir le médicament, le dosage, la durée et la désescalade.

Lors du traitement des patients en choc septique, quatre phases de fluidothérapie doivent être envisagées afin d'apporter des réponses à quatre questions fondamentales

Ces quatre phases sont la phase de réanimation, la phase d'optimisation, la phase de stabilisation et la phase d'évacuation.

Les quatre questions sont « Quand commencer les fluides intraveineux ? », « Quand arrêter les fluides intraveineux ? », « Quand commencer la désanimation ou l'élimination active des fluides ? » et enfin « Quand arrêter la dé-réanimation ? Par analogie avec la façon dont nous gérons les antibiotiques chez les patients gravement malades, il est temps de gérer les fluides.

gestione fluidi choc settico

Lire aussi:

Accès intraveineux préhospitalier et réanimation liquidienne en cas de sepsis sévère : une étude de cohorte observationnelle

Sepsis : une enquête révèle le tueur commun dont la plupart des Australiens n'ont jamais entendu parler

Sepsis, pourquoi une infection est un danger et une menace pour le cœur

La source:

Lisez

Vous pourriez aussi aimer