Le nombre de morts confirmé dans les accidents de bateau en Malaisie s'élève à 16

Les autorités maritimes malaisiennes ont retrouvé hier le corps d'une femme indonésienne, ramenant à 16 le bilan du nombre de morts confirmé de deux accidents de bateau, et des dizaines d'autres sont toujours portés disparus.

Deux bateaux prenant immigrants illégaux De retour à l'île voisine de Sumatra, en Indonésie, pour le mois de ramadan à jeun musulman, a chaviré mercredi matin au large de la côte ouest de la Malaisie, à la suite de deux incidents distincts.

La mort de seize personnes a été confirmée, tandis que 83 a été sauvé jusqu'à présent et que 25 est toujours porté disparu, a déclaré Mohamad Hambali Yaakup, un responsable du gouvernement. Agence malaisienne d'application de la loi maritime.

"Le corps que nous avons trouvé aujourd'hui est une femme", a-t-il déclaré à l'AFP. "Nous continuerons notre opération de recherche et de sauvetage."

Les deux bateaux ont été surchargés - l'un d'entre eux transportant des personnes 97, soit plus de trois fois sa capacité - et ont sombré dans une mer agitée près de Port Klang, le principal port du pays.

La police a arrêté vendredi deux Indonésiens soupçonnés d'être l'agent maritime et coordinateur du bateau qui transportait les personnes 97. Des enquêtes sont en cours dans le cadre de la loi sur la lutte contre le trafic et le trafic illicite de migrants.

Environ deux millions de migrants clandestins, originaires pour la plupart d’Indonésie et d’autres pays de la région plus pauvres, travailleraient en Malaisie, ce qui représente une faible rémunération. emplois sur les plantations, les chantiers de construction, les usines et autres lieux.

Les accidents de bateau sont fréquents alors qu’ils embarquent à bord de navires branlants et surchargés pendant la nuit pour éviter les patrouilles aux frontières.

Un grand nombre d'Indonésiens rentrent chez eux chaque année pour le Ramadan et l'Aïd al-Fitr, le plus grand festival de l'islam, le mois prochain. La Malaisie et l'Indonésie sont à majorité musulmane. - AFP

 

Des pompiers tirant le corps d'une femme pêché dans la mer à bord d'un bateau. - Bernama photo

Les commentaires sont fermés.