COVID-19 au Rwanda, rouvrir les écoles: masque, mesure corporelle, et un maximum de 23 élèves par classe

Au Rwanda, l'urgence du COVID-19 se manifeste dans un continent aussi vaste que l'Afrique est de manières plutôt hétérogènes. A Kigali, le gouvernement du président Paul Kagame a décidé de reprendre les activités scolaires.

Portez le masque; lavez-vous les mains et prenez des mesures de la température corporelle avant d'entrer en classe; ne dépassez pas le nombre de 23 élèves par classe.

Ce sont quelques-unes des règles qui ont dû être respectées par les élèves et les enseignants au Rwanda, qui sont retournés à l'école aujourd'hui après près de huit mois de fermeture imposée pour endiguer la propagation du Covid-19.

COVID-19, le Rwanda rouvre les salles de classe, mais seulement sous certaines conditions

Le gouvernement de Kigali a décidé de rouvrir les institutions face au faible nombre de cas actifs dans le pays, qui sont à ce jour de 190.

Cependant, toutes les écoles n'ont pas rouvert.

L'exécutif du président Paul Kagame a ordonné un retour progressif des élèves: les premiers à retourner en classe seront les élèves du primaire et du secondaire.

Selon des entretiens et des témoignages publiés dans la presse locale, il ne sera pas facile pour de nombreuses écoles du pays de se conformer aux nouvelles règles, en particulier celles des zones publiques et rurales.

Et même dans certaines écoles de la capitale, la situation est critique: le diffuseur britannique BBC a rapporté qu'hier à Kigali, jusqu'à 46 élèves par classe sont allés en classe.

Selon les données de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), les cas confirmés de Covid-19 au Rwanda sont de 5,137 35, contre XNUMX décès.

Il reste à espérer que cette initiative correspond à une poursuite de la voie vertueuse du pays africain.

Lire aussi:

Diagnostic COVID-19, le Rwanda a développé plusieurs tests pour détecter le coronavirus

Deux nouveaux appareils arriveront au Rwanda pour soutenir les opérations de l'ONU MEDEVAC

Lire l'article italien

La source:

Agenzia Dire

Les commentaires sont fermés.