COVID-19, l'Union africaine: sans le vaccin, 8.4 millions de victimes en Afrique

COVID-19 en Afrique, en l'absence d'un vaccin accessible même aux pays les plus pauvres du continent, environ 800 millions de personnes devraient être infectées, 8.4 millions de personnes sont tuées.

La prévision est faite par la plus haute autorité sanitaire du continent, la Union AfricaineAgence de santé publique de Centres africains de contrôle des maladies (CDC).

Le CDC est basé à Addis-Abeba, en Ethiopie.

COVID-19 EN AFRIQUE, WESSAM MANKOULA À LA BBC

«Dans un continent comptant plus de 1.2 milliard d'habitants, obtenir l'immunité collective signifie qu'entre 720 et 840 millions de personnes devront être infectées.

Le coût humain sera très élevé », a déclaré à la BBC Wessam Mankoula, responsable de l'étude sur l'incidence du Covid-19 en Afrique.

«Si nous avons un vaccin, nous pourrons contrôler les infections. Sans cela, notre système de santé ne pourra pas faire face à un très grand nombre de cas.

Nos hôpitaux seront débordés », a souligné le membre du CdC.

Et il n'y a aucune raison de ne pas croire ses paroles, qui seraient vraies même si appliquées à l'Italie, Franceou le UK.
Le COVID-19 met à genoux le système de santé national de pratiquement tous les pays.

L'Afrique n'est pas actuellement l'un des continents les plus touchés, avec 1.5 million de positifs et 37 mille décès, mais deux inconnues importantes pèsent sur ce chiffre: la première concerne le nombre de contrôles effectués sur la population totale, la seconde est inhérente à l'heure actuelle dans laquelle l'escalade qui a affecté d'autres régions du monde, comme l'Amérique du Nord et l'Europe, s'est produite en Afrique.

Dans ce second cas, l'absence de vaccin déterminerait un véritable carnage.

En Afrique, bien sûr, mais aussi dans diverses autres parties du monde.

C'est une certitude.

Lisez aussi :

Lire l'article italien

Les commentaires sont fermés.