Malawi, retour de la poliomyélite : annonce de l'OMS

Les autorités sanitaires du Malawi ont déclaré une épidémie de poliomyélite de type 1 après la détection d'un cas chez un enfant dans la capitale Lilongwe

Polio au Malawi : premier cas de poliomyélite en Afrique depuis plus de cinq ans

Cela a été annoncé dans un communiqué publié par le bureau régional de l'OMS.

L'Afrique a été déclarée exempte de poliomyélite en août 2020 après que le dernier cas a été enregistré au Nigeria en 2016.

Les tests de laboratoire montrent que la souche détectée au Malawi est liée à celle qui a circulé dans la province pakistanaise du Sindh où la poliomyélite reste endémique ainsi qu'en Afghanistan

En tant que cas importé du Pakistan, cette détection n'affecte pas le statut sans poliovirus de la région africaine, a déclaré l'OMS.

Le virus de la poliomyélite sauvage a trois variantes connues. Le poliovirus de type 2 a été déclaré globalement éradiqué en 2015, le type 3 en 2019.

La variante de type 1, la dernière restant active dans le monde, reste présente en Afghanistan et au Pakistan, alors que 95 % de la population africaine a obtenu l'immunité et c'était l'une des conditions que la Commission pour la certification régionale de l'Afrique avait posées avant de déclarer le continent débarrassé de la poliomyélite sauvage, ce qui s'est effectivement produit en 2020.

"Tant que la poliomyélite existe n'importe où dans le monde, tous les pays restent exposés au risque d'importation du virus", a déclaré le Dr Matshidiso Moeti.

Le médecin est le directeur régional de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l'Afrique.

Elle a ajouté que « suite à la détection de la poliomyélite au Malawi, nous prenons des mesures urgentes pour empêcher sa propagation potentielle.

Grâce au niveau élevé de surveillance de la poliomyélite sur le continent et à la capacité de détecter rapidement le virus, nous pouvons rapidement lancer une réponse rapide et protéger les enfants de l'impact débilitant de cette maladie ».

L'OMS aide les autorités sanitaires du Malawi à procéder à une évaluation des risques et à une réponse à l'épidémie, y compris une vaccination supplémentaire.

La surveillance des maladies est également intensifiée dans les pays voisins.

L'équipe d'intervention rapide de l'Initiative mondiale pour l'éradication de la poliomyélite (Gpei), basée au bureau régional de l'OMS en Afrique, déploie également une équipe au Malawi pour soutenir la coordination, la surveillance, la gestion des données, les communications et les opérations.

Les organisations partenaires enverront également des équipes pour soutenir les opérations d'urgence et des solutions innovantes pour les campagnes de vaccination.

« Le dernier cas de poliomyélite en Afrique a été identifié dans le nord du Nigeria en 2016 et dans le monde, il n'y a eu que cinq cas en 2021.

Tout cas de poliomyélite est un événement important et nous mobiliserons toutes les ressources pour soutenir la riposte du pays », a déclaré le Dr Modjirom Ndoutabe, coordinateur de la poliomyélite au bureau régional de l'OMS pour l'Afrique.

La poliomyélite est une maladie hautement contagieuse causée par un virus

Il envahit le système nerveux et peut provoquer une paralysie totale en quelques heures.

Le virus se transmet d'une personne à l'autre principalement par voie féco-orale ou, moins fréquemment, par de l'eau ou des aliments contaminés, et se multiplie dans l'intestin.

Bien qu'il n'y ait pas de remède contre la poliomyélite, la maladie peut être prévenue grâce à l'administration d'un vaccin simple et efficace.

Lire aussi:

Urgence Live Encore plus… Live : Téléchargez la nouvelle application gratuite de votre journal pour IOS et Android

Au Tchad, plus de 3.3 millions d'enfants vaccinés dans le cadre d'une campagne à grande échelle contre la poliomyélite

Soudan du Sud, deuxième série de vaccination contre la poliomyélite : objectif de vacciner 2.8 millions d'enfants

Le Malawi est submergé par la deuxième vague de COVID-19

La source:

Afrique Rivista

Vous pourriez aussi aimer