L'application ou le retrait d'un collier cervical est-il dangereux?

Les colliers cervicaux sont appliqués aux patients traumatisés contondants tout le temps. Et la plupart du temps, le cou va bien. Ce ne sont que les quelques patients qui ont une fracture ou une blessure ligamentaire qui en ont vraiment besoin.

J'ai déjà écrit sur la qualité de certains des différents types de immobilisation sont à limiter le mouvement. Mais que se passe-t-il lorsque vous les mettez ou les retirez? Y aurait-il alors des mouvements dangereux?

Plusieurs départements d'orthopédie ont étudié cette question à l'aide d'un détecteur de mouvement électromagnétique sur «des cadavres frais légèrement embaumés» (!) Pour déterminer la quantité de mouvement qui s'est produite lors de l'application et du retrait des colliers 1 et 2 pièces.

Plus précisément, ils ont utilisé un collier 2 pièces Aspen et un 1 pièce Ambu. Ils ont pu mesurer la flexion / extension, la rotation et la flexion latérale.

Voici les faits:

  • Il y avait pas de différence de rotation significative (Degrés 2) et flexion latérale (Degrés 3) lors de l’application du type de collier ou de son retrait (les deux à peu près au degré 1)
  • Il y avait une différence significative (en degrés 0.8) en flexion / extension entre les deux types (pièce 2 plus fléchie). Vraiment? 0.8 degrés?
  • Le mouvement était tout aussi petit et pas de différence significative dans les deux cols lors de leur retrait

Le mouvement dans n'importe quel plan est inférieur à 3-4 degrés avec un collier 1 pièce ou 2 pièces. Ce n'est probablement pas du tout cliniquement significatif.

Il suffit de regarder mon article ci-dessous, qui a montré qu'une fois que votre patient est dans le collier rigide, il peut encore fléchir (8 degrés), tourner (2 degrés) et bouger un peu latéralement (18 degrés)! Soyez donc prudent lorsque vous utilisez un collier, mais ne vous inquiétez pas de faire des dégâts si vous l'utilisez correctement.

SOURCE

Les commentaires sont fermés.