L'importance de la supervision pour les travailleurs sociaux et de la santé

Le rôle de l'encadrement : l'élément fondamental qui fédère les professions dites « d'aidant » (liste des professions de santé et d'aidant établie par le ministère de la santé) réside dans le fait que les praticiens de ces professions utilisent leur propre personne comme simple outil de travail, ils font jouer leur subjectivité

Pour être précis, il faudrait dire que la subjectivité du praticien est « mise en jeu », plus qu'en jeu, en ce sens que non seulement elle est la cause de son être là en position de praticien, mais elle est aussi la « cause » de la nature même de la relation qu'il noue de temps à autre avec l'autre (usager ou patient).

Qu'est-ce que la surveillance ?

La supervision est un outil pour retravailler et restructurer les modes de communication et d'organisation du contexte de travail, à travers l'écoute et l'accueil du travailleur social et de la santé, pour prévenir l'épuisement professionnel (Il rischio di burnout negli operatori sociosanitari, de Franco De Felice, Barbara Cioccolanti, Edizioni Goliardiche , Psicologia di comunità, 1999) et améliorer la qualité des services et le bien-être des travailleurs.

Dans le domaine des services à la personne, il existe une demande croissante pour une intervention capable de s'occuper non pas des usagers ou des clients du service mais plutôt des travailleurs qui y exercent leurs fonctions professionnelles.

La prise en charge du personnel des secteurs psycho-social, socio-éducatif, de formation, de réadaptation et socio-sanitaire devient de plus en plus un besoin, une demande d'intervention.

D'une phase historique où la supervision des équipes opérationnelles était surtout comprise comme une intervention d'urgence, à activer lorsque le service traversait une phase critique, nous sommes passés à un moment où la prise en charge des opérateurs et des groupes de travail, par la supervision, prend le caractère d'un instrument normal et physiologique d'accompagnement et de croissance du service (Giorgio Cavicchioli, Narrare i gruppi. Perspectives cliniques et sociales. Année II, Vol. I, mars 2007, La supervisione nei servizi alla persona. La relation qui guérit).

LA SUPERVISION COMME OUTIL (S., Premoli, Il soggetto in divenire, Libreria Cortina, Milan 1966)

Sans encadrement, le praticien court le risque d'une surcharge psychique pouvant le conduire à une situation d'usure, appelée « burn out », qui marquera négativement sa capacité à répondre adéquatement à la demande formulée par l'usager.

Une condition sine qua non de l'encadrement est l'ouverture de l'opérateur à la demande d'aide, partant d'une situation d'inconfort.

En étant ouvert à une demande d'aide, le praticien a la possibilité d'entrer dans la relation de supervision en allant occuper la place que son usager/patient occupe dans la relation avec lui.

La supervision concerne la relation praticien-usager, relation que le praticien s'engage à intégrer dans la supervision, ainsi que les bribes de la relation. Par « rejeter », on entend tout ce qui, à l'issue d'un échange, pose un problème de « sens » au praticien dans le sens de la culpabilité ou, en tout cas, de la perplexité.

Les rejets sont amenés à la supervision pour être « traités » dans le sens d'une recherche de sens qui rend compte non seulement de l'économie psychique du praticien mais aussi de l'usager engagé dans la relation avec lui à ce moment-là. (S., Finzi, Misurazione, calco e originale nell'analisi di un caso di psicosi infantile", in "Il piccolo Hans" n.53, 1984, Dedalo, Bari).

DÉFINITION DU CONTRAT ET CADRE

Les acteurs du contrat doivent toujours être au moins au nombre de trois : l'Institution, les opérateurs et le superviseur ;

Il doit y avoir une clarification de la demande et des objectifs ;

L'encadrement doit disposer d'un espace clos, séparé et protégé de toute ingérence extérieure avec une cadence hebdomadaire ou bimensuelle prédéterminée ;

LA SUPERVISION COMME PRATIQUE DE TRAVAIL

La supervision est en soi reconnue comme une « pratique de travail » car elle implique de travailler quelque chose dans le cadre d'une relation de travail professionnelle. C'est pourquoi il est considéré que la supervision doit être programmée pendant les heures de travail et ne doit pas coûter d'argent ou de temps au praticien.

La supervision de groupe active, de manière expérientielle et pragmatique, des processus de collaboration, d'aide à l'opérateur dans les difficultés émotionnelles, professionnelles, de planification, relationnelles, de reconnaissance et de confiance mutuelles, de prise de conscience et d'acceptation des différences et des compétences professionnelles, de détection des besoins de formation, de partage des stratégies de travail en groupe, stimulation d'un climat de travail basé sur : la collaboration, la solidarité, la participation, l'autonomie, l'écoute et la créativité, entendues comme la recherche de nouvelles solutions.

Auteur de l'article: Docteur Letizia Ciabattoni

SOURCES:

Il rischio di burnout negli operatori sociosanitari, di Franco De Felice, Barbara Cioccolanti, Edizioni Goliardiche, Psicologia di comunità, 1999;

La supervision vient strumento di lavoro, articolo sulla natura e il ruolo della supervisione nella pratica degli operatori psico-socioeducativi, pubblicato sulla rivista: PROSPETTIVE SOCIALI E SANITARIE, n. 14, 1993, di Premoli Sergio;

Di Mattei V., Prunas A., Sarno L. (2004). Le burn-out negli operatori della salute mentale : quali interventi ? Psicologia della salute, II;

Giorgio Cavicchioli, Narrare i gruppi. Prospettive cliniche e sociali. Annon II, Vol. I, Mars 2007, La supervision nei servizi alla persona. Curare la relation che cura ;

Cavicchioli G., Bianchera L., (2005) Supervisione e consulenza nell'organizzazione cooperativa sociale. Percorsi di apprendimento e cambiamento nei gruppi di lavoro. Roma, Armando Editore; Braidi G.,

Cavicchioli G., (2006) Conoscere e condurre i gruppi di lavoro. Esperienza di supervisione e intervento nei Servizi alla persona, Milano, Franco Angeli;

Lama, Antonella, Prendersi cura dei curanti : i gruppi di psicodinamica per operatori sanitari, 2009, Franco Angeli ;

https://www.salute.gov.it/portale/ministro/p4_5_2_4_2.jsp?lingua=italiano&menu=uffCentrali&label=uffCentrali&id=110

https://air.unimi.it/bitstream/2434/766555/2/Finale%20pubblicato.pdf

https://www.psicotraumatologia.org/ambiti/iep-per-il-sociale/supervisione-e-coaching-per-il-personale-socioeducativo/

Lire aussi:

Urgence Live Encore plus… Live : Téléchargez la nouvelle application gratuite de votre journal pour IOS et Android

Facteurs de stress pour l'équipe de soins infirmiers d'urgence et stratégies d'adaptation

Italie, l'importance socio-culturelle du volontariat sanitaire et social

Anxiété, quand une réaction normale au stress devient-elle pathologique ?

Désamorcer chez les premiers intervenants : comment gérer le sentiment de culpabilité ?

Désorientation temporelle et spatiale : ce qu'elle signifie et à quelles pathologies elle est associée

L'attaque de panique et ses caractéristiques

Anxiété pathologique et crises de panique : un trouble courant

Patient en crise de panique : comment gérer les crises de panique ?

Attaque de panique : qu'est-ce que c'est et quels sont les symptômes

Secourir un patient ayant des problèmes de santé mentale : le protocole ALGEE

Vous pourriez aussi aimer