Comment fournir des soins médicaux d'urgence corrects à une femme enceinte ayant subi un traumatisme?

La femme enceinte traumatisée est un type particulier de patient à traiter. De nombreux décès fœtaux sont causés par des incidents traumatisants. Il ne semble pas courant, cependant, un traumatisme pendant la grossesse affecte 7% de toutes les grossesses.

En premier lieu, en tant que cause de traumatismes, accident de voiture, tandis qu'en deuxième lieu, nous avons la violence entre partenaires intimes, paramédical ne devrait jamais exclure. Cet article analysera les mesures qu'un ambulancier doit prendre avec une femme enceinte avec un traumatisme suspecté ou confirmé, également en cas de réanimation.

Toutes les données ont été collectées par des études sur les grossesses traumatiques élaborées par Brave African Discussion in Emergency Medicine (#badEM). Liens à la fin de l'article.

Réanimation sur femme enceinte traumatisée - Première question: comment soigner 2 patientes?

Supposons qu'une jeune femme, dans son deuxième trimestre de grossesse, subisse une collision de véhicule à moteur ou un accident de voiture. Elle ne portait pas de ceinture de sécurité. Elle arrive au ED délivré par un support vital de base ambulance l'équipage, qui l'a immobilisée sur une planche dorsale. Elle est diaphorétique, tachypnée et apparaît grise. Elle est alerte mais anxieuse, se plaignant de douleurs thoraciques et abdominales. Les signes vitaux initiaux sont Sats 82% sur l'air ambiant, HR 120 BPM, BP 80/60. Voyons quelles sont les étapes uniques:

1. Évaluez l'état de la mère.
Traitez-la comme n'importe quelle patiente traumatisante critique. La première chose à savoir est la nature de sa douleur et évaluer ses blessures.
2. Réanimer la mère en premier!
Le concept est: si la mère va bien, son bébé l'est aussi. Quel que soit l'âge gestationnel du fœtus, votre objectif doit être elle. Améliorer son oxygénation et sa perfusion améliorera l'oxygénation et la perfusion fœtales

3. Une femme enceinte ayant subi un traumatisme est physiologiquement et anatomiquement difficile à intuber. Il demande une équipe compétente et préparée. Administrer de l'oxygène supplémentaire si nécessaire, en visant des taux d'oxygène de 95 à 98%.

4. N'oubliez pas que la perte fœtale est plus importante en cas de choc maternel. Vous devez identifier la cause du choc et traiter. En particulier, une femme enceinte a un volume sanguin circulant croissant, ce qui signifie qu'elle perd plus de son volume sanguin pour manifester une hypotension que si elle n'était pas enceinte.

5. Les femmes enceintes ont été exclues des essais portant sur l'efficacité de l'acide tranexamique (TXA) chez les patients traumatisés. Il a été classé dans la catégorie B des médicaments pendant la grossesse, ce qui signifie qu'aucune étude sur les animaux n'a montré de résultats défavorables avec son utilisation, mais qu'il n'y a pas d'études sur l'homme. TXA traverse le placenta. En dépit du manque de recherches publiées, le TXA peut être bénéfique pour les patientes enceintes gravement blessées.

N'oubliez pas d'effectuer un déplacement utérin manuel chez toutes les patientes enceintes traumatisées au cours des semaines de gestation 20.

Une autre prudence à prendre est éviter les vasopresseurs autant que possible parce qu'ils sont associés à des résultats pires. Dans le cas spécifique, ils provoquent généralement une vasoconstriction du lit placentaire, augmentant le risque d'hypoxie fœtale.

6. Inclinez le patient vers la gauche avant de commencer les manœuvres de réanimation. La façon la plus habituelle est de la maintenir en position couchée, puis de déplacer l'utérus de l'IVC, en le tirant de la gauche ou en le poussant vers la droite. Dans le cas où cette manœuvre devrait durer longtemps, il pourrait être plus facile de pousser l'utérus du côté droit au lieu de tirer vers la gauche.

7. Les femmes enceintes blessées ne devraient jamais se voir refuser une analgésie adéquate.

L'anatoxine antitétanique est sans danger, comme les opiacés, pendant la grossesse. Afin de comprendre et de déterminer la viabilité fœtale, une échographie obstrétique doit être effectuée. L'âge gestationnel auquel le fœtus est considéré comme viable varie selon les pays: la plupart des lignes directrices considèrent la viabilité de 23 à 24 semaines. Dans ce cas, aucune surveillance fœtale externe n'est conseillée et la prise en charge est axée sur l'optimisation de la mère.

Dans les PFR-PRI (pays à revenu faible ou intermédiaire), la viabilité fœtale peut être considérée comme supérieure à 28 semaines, selon les ressources disponibles pour s'occuper des prématurés. Dans cet autre cas, la surveillance cardiotocographique est recommandée pour surveiller le bien-être fœtal et pour surveiller les contractions utérines, à condition que la surveillance n'interfère pas avec la réanimation et les soins maternels.

Traumatisme chez la femme enceinte - LIRE AUSSI

10 Étapes à suivre pour effectuer une immobilisation rachidienne correcte d'un patient traumatisé

Immobilisation préhospitalière de la colonne vertébrale lors de blessures pénétrantes: oui ou non? Que disent les études?

La transfusion sanguine dans les scènes de traumatisme: son fonctionnement en Irlande

Introduction des frais des ambulances rurales, quel impact ont-ils eu sur les accouchements des femmes enceintes en Tanzanie?

RCP chez les femmes enceintes: complications et nouvelles études

Comment prodiguer des soins corrects à une femme enceinte victime d'un traumatisme? LA SOURCE

Projet #badEM

RÉFÉRENCES

Traumatisme et considérations propres à la grossesse

Lignes directrices pour la prise en charge d'une patiente enceinte traumatisée

Les commentaires sont fermés.